Se perfectionner à la Griffith University d’Australie, une expérience enrichissante!

Mélodie Lachance

Diplômée en 2004, Mélodie Lachance décide, après 10 ans sur le terrain, de faire le grand saut et d’aller chercher un diplôme universitaire. Mais pas à n’importe quelle université, oh non. La jeune femme a choisi de traverser plus de la moitié de la planète pour atterrir à la Griffith University of Australia! Apprenez-en plus sur son expérience en lisant son témoignage!

« J’avais le goût de reprendre contact avec le milieu académique, après avoir occupé plusieurs emplois en développement touristique de 2004 à 2014. J’ai choisi le Bachelor in Business — International Hotel and Tourism Management à la Griffith University, car il me permettait d’obtenir un diplôme en un an plutôt qu’en trois ans, grâce à l’entente entre le College Champlain St-Lawrence, avec qui nous sommes partenaires, et l’université.

À la suite de ma décision, mes démarches se sont relativement bien déroulées. Mes principaux défis étaient plutôt d’ordre personnel, soit d’annoncer à mon employeur que je quitterais mon emploi, de trouver un acheteur pour ma maison et de faire mes salutations à ma famille et mes amis avant de partir. Toute la paperasse a été gérée par l’organisme International Studies Abroad (ISA) qui communiquait avec la Griffith University pour moi. Je n’ai pas eu à faire des milliers de téléphones, tout était pris en charge par cet organisme.

À mon arrivée, ce que je trouvais le plus difficile était d’être un peu laissée à moi-même, du moins jusqu’à ce que je commence à me faire des amis et rencontrer des gens. J’y ai d’ailleurs rencontré une autre diplômée de Limoilou, Stéphanie Beaulac, qui m’a grandement aidée. Il faut dire que Stéphanie avait remporté la meilleure note, tous campus confondus, dans notre cours Hotel Management, j’étais donc en compagnie d’une championne!

La Griffith University, c’est différent du Cégep, puisque un, tout est en anglais (!), deux, tu ne connais personne (mais comme je disais ça ne dure pas longtemps) et trois, je dirais l’ampleur. Le campus est immense. Il y a plusieurs édifices, l’architecture est moderne et il y a plusieurs espaces verts. Ici, j’apprécie les séminaires et tout ce qui est d’ordre pratique. Les cours sont généralement distribués en deux heures de théorie pour une heure de pratique (ou séminaire).

J’ai choisi le domaine du tourisme parce que j’aime voir le monde. J’aime comprendre les motivations qui poussent les gens à agir/à choisir leurs vacances, et pourquoi ils aiment un territoire ou un lieu donné plus qu’un autre. J’ai terminé mon programme à la Griffith University à l’automne 2015, et je peux dire sans hésitation que j’ai adoré mon expérience! »

Quelques photos


Catherine Dallaire
Conseillère en communication
Direction des communications et secrétariat général
comments powered by Disqus