L’usine Teknion de St-Vallier : un modèle à suivre!

Ce printemps, une trentaine de personnes ont eu la chance de faire une visite extraordinaire de l’usine Teknion de St-Vallier. Cette rencontre a été organisée dans le cadre des clubs RH des parcs industriels de Québec animés par le Service aux entreprises du Cégep Limoilou et Profil PME.

Teknion est un leader international dans le design et la fabrication de systèmes d’ameublement de bureau. En juin 2010, un changement de direction à l’usine de Saint-Vallier, amène un leadership axé sur le développement de l’humain. En juin 2011, le groupe Québec décide de déployer une culture intégrée en LEAN (système de gestion d’opération à la Toyota) dans une des cinq usines du groupe (projet pilote). L’usine choisie est celle de Saint-Vallier, la seule unité de fabrication syndiquée. L’usine de Saint-Vallier affichait alors les pires performances du groupe Teknion : SST, qualité, productivité, coûts, etc. Les périodes de vacances représentaient un réel cauchemar pour les gestionnaires et l’organisation. Trois dirigeants y étaient passés en 4 ans…

Voici les étapes principales du projet entre 2010 et 2017 :

  • introduction de « On lève la main. Nous allons vous aider » (juillet 2010);
  • implantation du système d’opération à la saveur Teknion (juin 2011);
  • introduction des standards de production; on instaure les méthodes de travail;
  • rotation des postes de travail (SST);
  • introduction des ratios de service (1 superviseur pour 5 supervisés);
  • changement de leadership; le chef d’équipe ne travaille pas, il gère, et le superviseur coache;
  • formation sur les 14 principes (construction de voitures);
  • introduction du programme de suggestions;
  • formation en gestion du Cégep Limoilou (M3i-Supervision);
  • instauration de rencontres du superviseur avec son équipe à 7 h et 12 h (10 min);
  • instauration de rencontres de l’équipe de gestion à 9 h 15 et 13 h 30 (gestion des écarts);
  • rigueur pour maintenir le cap.

Après 7 ans, le fonctionnement de l’usine est complètement transformé, et les résultats sont surprenants :

  • un véritable changement de culture est implanté;
  • les employés sont engagés et mobilisés;
  • le respect est présent à tous les niveaux;
  • l’environnement est sécuritaire pour tous (baisse marquée des accidents);
  • l’amélioration continue à tous les niveaux est implantée;
  • une entente syndicale de 12 ans est en vigueur – prospérité mutuelle à long terme;
  • la ligne d’assemblage est plus efficiente : passé de 2 quarts à 1 quart de travail;
  • environ 500 meubles produits par semaine en 2010;
  • environ 2500 meubles produits par semaine en 2014;
  • environ 3500 meubles produits par semaine en 2017.

Le plus étonnant de la visite est d’entendre que les résultats ont été atteints principalement par les interventions auprès des ressources humaines. M. Patrick Bacon, notre hôte et directeur de l’usine, précise que le succès est dû à 80 % par les changements dans les méthodes de travail et les comportements humains, et 20 % par les équipements de production. En discutant avec les différents employés, les personnes présentes ont toutes constaté le bon climat de travail qui règne. Pendant la visite de l’usine, le haut degré de productivité était évident.

En résumé, nous avons eu la chance de rencontrer des gens passionnés qui sont convaincus qu’il faut investir dans les ressources humaines pour atteindre les plus hauts niveaux de productivité.


Martin Vaillancourt
Conseiller pédagogique
Direction du service aux entreprises, de la formation continue, des stages et du placement
comments powered by Disqus