Trois finalistes du Cégep Limoilou aux Grands prix de la relève en restauration, tourisme et hôtellerie

Logo AQFORTH

Le Cégep Limoilou est fier de ses étudiants, Raphaëlle Langevin, Mariane Paré et Mathieu Jaucourt, finalistes à la 15e édition des Grands prix de la relève en restauration, tourisme et hôtellerie 2019 de l’Association québécoise de la formation en restauration, tourisme et hôtellerie (AQFORTH). Le concours provincial a pour but de promouvoir la relève et de souligner annuellement la qualité des étudiants s’étant distingués sur les plans scolaire, social et professionnel et de valoriser les professions et la qualité de l’enseignement tant auprès des employeurs que du grand public.

Raphaëlle est finissante en Techniques de tourisme - DEC bilingue, Mariane Paré est quant à elle finissante en Techniques de gestion hôtelière alors que Mathieu Jaucourt a obtenu son diplôme en 2018 en Gestion d’un établissement de restauration.

Leur candidature a d’abord dû être évaluée par un jury du Cégep. Pour l’étape finale, les dossiers de Raphaëlle, de Mariane et de Mathieu seront examinés par un jury composé de professionnels du milieu touristique.

Cette année, le Gala des Grands prix de la relève sera présenté le 7 mai, en clôture des Assises du Tourisme, à Montréal. Cette collaboration permettra aux finalistes d’avoir une meilleure visibilité et de réseauter auprès de gens passionnés de leur métier.

Raphaëlle Langevin

Selon son enseignante, Karine Germain, Raphaëlle se démarque par sa volonté de développer le tourisme autochtone. Grâce à cette vision qu’elle développe et dans laquelle elle s’implique, elle a d’ailleurs remporté la bourse Espoir du Cégep. Elle saisit toutes les opportunités pour enrichir son parcours scolaire et nourrir son objectif. Les commentaires des intervenants avec qui elle a collaboré sont élogieux. Raphaëlle a démontré une grande autonomie, un bon sens de l’initiative et une grande capacité d’organisation.

Raphaëlle Langevin

Finissante en Techniques de tourisme - DEC bilingue

J’ai à cœur le développement de ma communauté et des communautés autochtones en général et je considère que le développement économique, particulièrement le tourisme, est un très bon moyen d’y arriver. D’ailleurs, un projet hôtelier de grande envergure se prépare pour un futur assez rapproché à Mashteuiatsh et je me verrais y occuper un poste.

Mariane Paré

Avec son enthousiasme débordant, Mariane se démarque par ses engagements sociaux et envers ses études. « Tout au long de ses trois années de formation, avec persévérance et en quête d’excellence, elle a su faire preuve d’un engagement remarquable. » commente son enseignante Sandra Waite. Elle a déjà participé à plusieurs activités du milieu hôtelier : la Foire commerciale de l’Association hôtelière de la région de Québec (AHRQ) 2016, le premier Rendez-vous gastronomique de la Fondation du Cégep Limoilou, le Sommet hôtelier de la région de Québec 2018 pour ne mentionner que ceux-là.

Mariane explique sa vision du développement de l’industrie touristique :

Mariane Paré

Finissante finissante en Techniques de gestion hôtelière

Je souhaite aider l’entreprise à avoir des employés qui seront mobilisés, impliqués et engagés dans les valeurs de l’organisation. C’est par les ressources humaines que les réels changements peuvent être effectués et c’est ainsi que l’industrie pourra grandir.

Mathieu Jaucourt

« En démontrant de façon constante une attitude posée dans sa recherche pour exceller, en s’impliquant spontanément et avec sérieux dans toutes les activités de son programme, Mathieu s’est rapidement fait remarquer », assure son enseignant Éric Jolicoeur. Originaire de la Guadeloupe, l’étudiant a aussi surpris par la vitesse à laquelle il s’est adapté au système scolaire québécois.

Déjà bien actif professionnellement, Mathieu a commencé à travailler pendant ses études, d’abord comme chef d’équipe cuisine au sein de concessions alimentaires, puis comme cuisinier à la cuisine principale. Il y a ensuite effectué son stage de fin d’études, avant de se voir offrir un poste comme superviseur de la cuisine principale.

L’amour de Mathieu pour la restauration et sa détermination lui servent de guide : 

Mathieu Jaucourt

Diplômé en Gestion d’un établissement de restauration (2018)

En aimant mon domaine de travail, rien ne pourra m’empêcher d’atteindre un niveau supérieur. Ma capacité à me concentrer sur les priorités m’aide également.

 

Josyka Levesque

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général


comments powered by Disqus

Partager cette page :