24 juin 2024 - En ce jour de fête nationale du Québec, les campus de Québec, de Charlesbourg et des métiers d’art seront fermés. 

Mission accomplie pour Kelly Sirois, diplômée en diététique

Un parcours inspirant que celui de Kelly Sirois, diplômée en Techniques de diététique du Cégep Limoilou! Après sept ans à travailler en tant que préposée aux services alimentaires à l’Hôtel-Dieu de Lévis, son désir de nouveaux défis l’a poussée à retourner aux études à 25 ans afin de compléter un DEC pouvant la mener à de nouvelles responsabilités dans le milieu de l’alimentation en centre hospitalier. Elle peut être fière d’elle puisque c’est mission accomplie! Elle est désormais assistante-cheffe au CHU de Québec-Université Laval! Apprenons-en plus sur ces nouvelles responsabilités qui lui incombent.

C’est à la suite de son stage de fin d’études en Techniques de diététique que Kelly s’est vue offrir cet emploi au sein d’une équipe volante qui couvre les hôpitaux Saint-François d’Assise, l’Enfant-Jésus et l’Hôtel-Dieu de Québec.

« Une journée en tant qu’assistante-cheffe n’est jamais semblable. Bien sûr, nous avons des tâches plus régulières, telles que la gestion des horaires, des inventaires et des registres de température, l’assurance-qualité des aliments et des repas servis, l’évaluation quotidienne de l’hygiène et de la salubrité et les différents suivis avec les autres gestionnaires. Cependant, nous sommes toujours à la merci de divers imprévus, ce qui rend chaque journée unique! Les différents quarts de travail offerts, tous de jour ou de soir, permettent aussi de varier le tout », précise Kelly.

« J’adore l’action qu’amène le fait de travailler aux services alimentaires, ce n’est jamais ennuyant. Il y a toujours quelque chose à faire. Les journées passent tellement vite, on travaille en équipe, on aide à résoudre des problématiques et on collabore à améliorer nos services aux usagers, c’est très motivant! Même lorsque j’étais préposée, j’ai pris part à de nombreux projets comme la réorganisation complète des services alimentaires (ex. élaborer les nouveaux plans de travail et les tâches reliées à ceux-ci) et des portes ouvertes pour le recrutement de nouveaux employés », nous raconte Kelly. « Dans les prochaines années, j’espère acquérir l’expérience nécessaire afin de devenir gestionnaire ou cheffe de service des services alimentaires en milieu hospitalier. Je devrai suivre un cours universitaire à temps partiel en administration pour gravir cet échelon, mais je me sens confiante par rapport à ce nouveau défi. Également, j’ai récemment eu l’idée de développer une petite entreprise spécialisée en nutrition, mais j’en suis encore à l’étape de la réflexion. »

Et pourquoi avoir choisi la Techniques de diététique? « Dans ma vie quotidienne, j’ai toujours été consciente de l’importance d’une saine alimentation sur notre santé. Je suis sportive et j’aime cuisiner. Le DEC en diététique rejoint beaucoup de ces sphères et la diversité des apprentissages m’attirait. Après trois ans dans le programme, je peux confirmer que j’ai fait le bon choix! Le personnel enseignant est humain, chaleureux, passionné et nous sommes constamment soutenus dans notre développement. Je suis vraiment fière, car un retour aux études peut être effrayant, exigeant financièrement, mais tout peut se faire avec de la volonté et de la détermination. Chaque parcours est différent, le mien a été parsemé d’embûches et de défis, ce qui me rend encore plus fière d’avoir réussi. Tout le monde peut réussir si j’ai réussi! »

Effectivement Kelly, quelle belle réussite des plus inspirantes! Bravo pour ton parcours et bonne chance dans tes nouveaux défis!

Catherine Dallaire

Conseillère en communication

Direction des communications et du développement institutionnel