COVID-19 et poursuite de la formation : consultez les informations importantes.

Un regard sur le mystérieux monde de la géomatique

Il y a de ces métiers méconnus du grand public. Ce genre de domaine qui utilise un jargon bien à lui. Il y a aussi ces travailleurs et travailleuses qui utilisent de drôles d’appareils de mesure sans que l’on comprenne trop ce qu’ils voient au travers de leurs instruments. L’équipe d’encadrement du programme Technologie de la géomatique du Cégep Limoilou a bien compris tout cela et s’est donné comme mission de faire rayonner le programme en démontrant à quoi peut servir la géomatique. C’est pourquoi ils ont réalisé une vidéo explicative d’un projet que les étudiants de troisième année ont pu réaliser en 2019-2020.

L’ambitieux projet a vu le jour durant le cours Applications topométriques, à l’automne 2019. Les enseignants et l’enseignante du programme souhaitent toujours trouver une idée de projet qui saura motiver les étudiants et les étudiantes en les mettant en situation concrète et d’exploration sur le terrain. Il a donc été proposé de réaliser un scan architectural du site patrimonial du Manoir Allsopp de Cap-Santé. Les étudiants ont pu utiliser le GPS, la station totale et les deux types de scanners auxquels ils ont accès dans le cadre de leur formation pour réaliser le travail. L’acquisition des données s’est échelonnée sur trois jours durant lesquels l’intérieur et l’extérieur du manoir, de même que les environs ont été mesurés à l’aide des appareils. Ensuite, ils ont assemblé les données recueillies pour recréer le manoir.

Pour compléter la collecte d’informations, l’équipe d’encadrement a également fait venir des données aériennes pour recréer la morphologie du terrain ainsi que des photos aériennes. Ils ont également obtenu des données municipales et cadastrales afin de pouvoir bonifier davantage le projet.

À l’hiver 2020, le même groupe d’étudiants a suivi le cours Représentation et analyse 3D. L’enseignant a alors proposé de reprendre le projet de l’automne afin de le modéliser. La modélisation d’un tel lieu peut avoir plusieurs utilités telles que : effectuer des plans d’étage, des modèles 3D pour faciliter le calcul des volumes et des surfaces, faire un modèle à naviguer sur Google Earth, reproduire le bâtiment en maquette ou encore développer des produits dérivés destinés à la réalité virtuelle ou aux impressions 3D.

La pandémie de la COVID-19 a malheureusement chamboulé les projets ambitieux des étudiants, qui n’avaient plus accès aux logiciels nécessaires pour poursuivre la modélisation. Toutefois, une vidéo a été produite pour montrer cet aspect de la géomatique, car bien des gens ne connaissent pas les différents travaux qui peuvent être faits dans ce domaine. Le produit final est souvent impressionnant et mérite d’être exposé.

Les enseignants et l’enseignante du programme Technologie de la géomatique ont encore bien des idées pour poursuivre le projet. Notamment, la modélisation complète de la maison reste à être réalisée. Ensuite, le manoir pourra être intégré dans son environnement, puisque les données de géolocalisation et les photos aériennes sont déjà acquises.

Ce genre de travail apporte des possibilités infinies pour la municipalité de Cap-Santé. Il s’agit d’une abondante source de données tridimensionnelles qui pourra être utilisée, notamment, par des architectes pour d’éventuels projets de réfection. Le scan réalisé, la collecte des données, l’assemblage des points et la modélisation sont en plein le genre de tâches qui pourraient être réalisées par nos étudiants et nos étudiantes sur le marché du travail.

C’est un projet motivant, formateur et rassembleur qui permet aux étudiants de réaliser un travail concret tout en utilisant des outils de pointe. Qui sait, peut-être que ce genre de travail pourrait être présenté au programme Techniques d’Animation 3D et synthèse d’images pour une collaboration; après tout, ces étudiants et ces étudiantes ont l’expertise pour peaufiner le projet! Une chose est sûre, ce projet aura une suite. Restons à l’affût de ces belles réalisations futures!

Pour visionner le vidéo du projet, c’est ici :

 

 

 

Caroline Picard

Technicienne en loisirs

Bureau international