COVID-19 et poursuite de la formation : consultez les informations importantes.

Catherine Chabot, diplômée de Théâtre, remporte un prix pour sa pièce Lignes de fuite

Catherine Chabot

Catherine Chabot, diplômée d'Arts, lettres et communication, profil Théâtre.

Crédit photo: Julie Artacho

Catherine Chabot, diplômée d’Arts, lettres et communication, profil Théâtre, a remporté le prix « Meilleur texte original » pour sa pièce Lignes de fuite, lors de la remise des Prix de la critique du chapitre montréalais de l’Association québécoise des critiques de théâtre (AQCT). L’événement s’est tenu le 2 décembre dernier devant public, lors d’un 5 à 7 à la Maison Théâtre.

Les Prix de la critique sont remis annuellement depuis 1985, maintenant dans huit catégories dans chaque ville (Québec et Montréal). Les résultats sont le fruit d’un vote des membres de l’AQCT, suivi d’une discussion. L’AQCT compte une trentaine de membres œuvrant dans une vingtaine de médias à Montréal et à Québec.

Lors de la remise du prix à Catherine Chabot, les membres du jury ont mentionné que : « l’autrice a impressionné par la justesse du portrait social proposé, le regard impitoyable porté sur son époque et sa génération et l’entrelacement des enjeux intimes et politiques, le tout exprimé à travers des dialogues vifs, précis, rythmés et incisifs. » Coproduit par le Centre du Théâtre d’Aujourd’hui et la Corrida, Lignes de fuite était en nomination auprès de 21, de Rachel Graton, une production de Rachel Graton et de Les Barbelés, d’Annick Lefebvre, une production du Théâtre de Quat’sous et La Colline – théâtre national.

Félicitations, Catherine, pour ce bel honneur!

Résumé de la pièce

Un souper entre amis s’est étiré. La fin de soirée donne lieu à une expérience théâtrale toute en saccages et en reconstructions. Les visions du monde se confrontent, s’effritent et se fortifient tour à tour. Les partis pris sont dévoilés au grand jour, les visions de l’avenir, de la maternité et de l’amitié sont brouillées à jamais.

Lignes de fuite nous convie à des retrouvailles entre amis du secondaire. Maniant l’hyperréalisme avec une extrême précision, l’autrice Catherine Chabot se penche sur les zones floues de nos affiliations gauche-droite et conteste la posture que chacun occupe au sein d’un groupe. Résultat d’un travail de documentation fouillé tout au long du processus d’écriture, la pièce dresse un portrait incisif du Québec d’aujourd’hui, de ses penchants politiques et de l’idéal d’avenir prescrit par la société.

Catherine Dallaire

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général


comments powered by Disqus