ATE Monde : un stage en Allemagne pour Érika Langlais, étudiante en tourisme!

Érika Langlais

Érika a profité de son expérience à l'international pour voyager et découvrir de nouveaux horizons.

Erika Langlais, étudiante en Techniques de tourisme – DEC bilingue, a eu la chance l’été dernier de participer à un stage en Alternance travail-études (ATE) en Allemagne. Elle n’était alors qu’à la fin de sa première année d’études collégiales, et déjà, les portes du monde s’ouvraient à elle! Apprenez-en plus sur son expérience en parcourant ce texte.

C’est grâce à la formule ATE Monde, permettant aux étudiants de certains programmes techniques de partir en stage à l’étranger, qu’Érika a pu voyager pour la première fois l’été dernier. « Je suis partie 12 semaines en Allemagne, où j’ai travaillé pour l’Europa Park, soit le plus grand parc d’attractions du pays et le deuxième plus grand en Europe. J’y suis allée seule, mais j’habitais avec 20 autres personnes qui faisaient le même programme que moi, venues de partout à travers l’Europe », explique-t-elle.

Et comment a-t-elle d’abord entendu parler des nombreuses opportunités de stages à l’étranger? « Nous avons eu une conférence sur l’ATE Monde. Les stages proposés au début ne m’intéressaient pas, mais j’ai tout de même rencontré la responsable de stage et quand j’ai compris qu’on serait capable de me faire aller où je voulais, j’ai embarqué. Mon but ultime était de partir pour l’Allemagne. Nous avons fait des recherches et nous avons trouvé l’European Summer Program (ESP), qui se donnait pour la toute première année. Ce programme offrait énormément d’avantages, mais il fallait être résident européen pour y participer. J’ai donc écrit une lettre à la personne qui dirigeait le programme pour lui demander si je pouvais essayer quand même malgré ma nationalité canadienne. Les entrevues se sont déroulées par Skype, et une semaine après j’avais ma réponse positive! »

Une très belle nouvelle pour Érika, qui pouvait réaliser son rêve de partir pour l’Allemagne, tout en réalisant un stage dans son domaine et en apprenant de nouvelles langues. Malgré le fait que c’était la première fois qu’elle partait, la jeune étudiante était fin prête et est revenue de son voyage avec de nombreux acquis : « Mon expérience m’a d’abord et avant tout amené une immense autonomie, que j’ai développée beaucoup plus vite que je ne le pensais. J’ai également mis à contribution de nombreuses choses apprises dans mes cours lors de la première année du programme. Aussi, ce voyage a grandement amélioré ma patience et ma tolérance. Je n’étais pas vraiment prête au choc culturel, je m’attendais un peu à ce que tout soit pareil qu’ici, l’Allemagne étant un pays quand même occidental et j’ai vraiment été surprise de voir à quel point nos cultures étaient différentes », a-t-elle précisé.

Ce que j’ai le plus apprécié, c’était d’habiter avec mes 20 colocataires. Nous étions tous des gens de 18 à 25 ans, participant au même programme. L’ESP nous offrait une activité gratuite par semaine (nous avons, par exemple, fait sept parcs d’attractions en Allemagne ainsi qu’une dégustation de vins et de fromages à Colmar). De plus, le logement était inclus, la nourriture aussi, et nous étions rémunérés. Nous avions toujours nos congés en même temps, donc des liens se sont évidemment créés très vite. J’ai beaucoup apprécié être en contact avec plusieurs cultures en même temps, puisque j’habitais avec des Italiens, des Irlandais, des Anglais, des Espagnols, des Grecs, etc. J’ai appris énormément durant ces 12 semaines, et j’ai maintenant des contacts un peu partout en Europe!

Érika Langlais

La jeune femme se prépare d’ailleurs pour son deuxième stage. Elle partira cet été pour Playa Del Carmen afin de travailler à Xcaret, un lieu de villégiature offrant aux vacanciers de nombreux spectacles, un hôtel, des parcs d’attractions ainsi que des parcs nationaux. Est-elle prête pour cette prochaine expérience? « Je compte me renseigner encore plus sur ma prochaine destination. Si j’avais à discuter avec un étudiant qui songe à l’ATE Monde, ce que je lui conseillerais, c’est de s’informer le plus possible. Aussi, je pense qu’il est important de ne pas se faire trop d’attentes idéalisées de ce que sera le voyage. Un départ à l’étranger, ça comporte toujours son lot de surprises et de dépaysement. Alors je lui dirais peut-être de garder en tête que ça ne sera pas toujours tout beau et tout rose, même s’il vivra sans doute des expériences qui le marqueront positivement à jamais! » a conclu Érika.

Une expérience à l’étranger, une occasion de mettre en pratique les notions apprises sur les bancs d’école dans le cadre d’un stage rémunéré, des expériences inoubliables, que demander de mieux. Bravo, Érika, pour ce beau succès et bonne chance pour ton prochain stage!


Catherine Dallaire
Conseillère en communication
Direction des communications et secrétariat général
comments powered by Disqus