Saine alimentation et gestion : un duo gagnant

Julie Lavoie

Julie Lavoie s’est découvert un intérêt grandissant pour la gestion d’entreprise, thème omniprésent au sein du programme Techniques de diététique offert par le Cégep Limoilou. C’est pourquoi, à peine quelques semaines après avoir obtenu son diplôme, elle s’est jointe à la dynamique équipe de la Coop Alina de Rimouski, d’abord en tant que responsable du bistro pour devenir, quelques mois plus tard, directrice des opérations! Une opportunité en or pour cette jeune professionnelle d’allier sa passion pour la saine alimentation à ses aptitudes en gestion!

« Le poste de directrice des opérations est nouveau alors tout est à construire, c’est motivant! Je m’occupe principalement de la gestion des ressources humaines, de la mise en marché, de la présentation des produits en magasin, de la mise en valeur de nos meilleurs vendeurs. Je suis aussi responsable du service à la clientèle et de son optimisation, des achats et de la gestion de l’entrepôt. Bref, je supervise toutes les opérations de A à Z. Chaque jour, les tâches sont différentes et c’est si intéressant! J’adore particulièrement être sur le terrain, au cœur de l’action et ne pas avoir de routine. Mon travail me permet vraiment d’allier la valorisation de la saine alimentation à la gestion, c’est juste le meilleur des deux mondes! »

La Coop Alina est présente dans sa communauté depuis 1978, alors qu’elle se positionnait comme une alternative aux commerces en alimentation de l’époque. Depuis, la coopérative a évolué au rythme des besoins de ses membres, qui sont aujourd’hui plus de 10 000! L’entreprise met de l’avant l’éducation alimentaire, la valorisation d’une alimentation saine, le choix d’ingrédients biologiques ou locaux. Bref, elle offre à ses membres l’opportunité de manger autrement et de réfléchir différemment à l’impact de leurs choix alimentaires. Julie Lavoie témoigne des valeurs de la coopérative ainsi : « Lorsque je recherchais un emploi, ce sont les valeurs de l’entreprise qui m’ont interpellée et aujourd’hui, alors que c’est à mon tour d’effectuer des entrevues d’embauche, je suis à même de constater que c’est aussi ce qui anime chaque candidat et tous nos employés. »

« En ce qui concerne un poste comme le mien, je crois qu’en plus de ces valeurs, il faut également démontrer une forte capacité d’adaptation. L’industrie alimentaire est un monde en constant changement, alors il faut savoir suivre le bateau. De plus, il est certain qu’avoir des capacités de leadership est essentiel. Ça englobe de nombreuses choses, de la communication efficace et des relations de travail saines avec nos employés en passant par l’esprit de collaboration et la gestion du changement. Par exemple, lorsque nous avons un livreur qui arrive en retard, au lieu de se dépêcher de tout décharger dans la mauvaise humeur, on se met de la musique et on se retrousse les manches tous ensemble. Juste ça, ça fait toute la différence sur l’ambiance au travail et en tant que gestionnaire, il faut savoir identifier ces moments où on peut renverser la vapeur dans le bon sens. 

En tant que femme gestionnaire, on me demande parfois si j’ai rencontré certains défis particuliers. Pour ma part du moins, j’ai senti parfois que je devais faire mes preuves peut-être plus que d’autres, qu’il y avait une petite réticence. Le chemin est parfois plus difficile pour atteindre un poste de responsabilité, ça peut avoir un impact sur ta confiance en tant que professionnelle. Pour ma part, je considère que j’ai été chanceuse, on m’a fait confiance très rapidement. »

Cégep Limoilou : un retour aux études inoubliable!

« J’ai adoré mon passage au Cégep Limoilou. La qualité de l’enseignement, le dynamisme du programme et de la vie étudiante, le soutien offert, l’ambiance et les liens créés avec mes camarades de classe ne sont que quelques-unes des raisons pour lesquelles je recommanderais sans hésiter le Cégep Limoilou et son programme Techniques de diététique à quiconque recherche un cégep humain et accueillant ainsi qu’un DEC alliant à merveille la saine alimentation à la gestion. Je suis encore en contact avec mes enseignantes et je bénéficie de leur expertise, encore aujourd’hui. Pour moi, c’est inestimable.

En plus de mes études, j’ai aussi fait partie du club entrepreneur étudiant. Ça a réveillé la fibre entrepreneuriale en moi, fibre que mes expériences de vie avant mon retour au cégep m’avaient fait oublier. Pouvoir partager mes idées, stimuler ma réflexion sur différents projets, participer à des concours d’affaires et être soutenue par la conseillère du club, Valérie Huppé, cette expérience a magnifiquement bonifié mon passage au Cégep Limoilou et m’a outillé pour le poste que j’occupe aujourd’hui! »

Je remercie Julie, pour cette rencontre des plus intéressantes et bonne chance dans cette vie professionnelle si enrichissante!

Catherine Dallaire

Conseillère en communication

Direction des communications, du secrétariat général et du développement institutionnel