Le DEC Monde en France, une expérience déterminante pour une étudiante de Gestion de commerces!

Lori Julien (à droite) avec deux camarades de classe, au Marché de Noël de Strasbourg

Lori Julien a participé à un DEC Monde en France, offert pour le programme Gestion de commerces. On la voit ici (à droite) en compagnie de deux camarades de classe, au Marché de Noël de Strasbourg.

Lori Julien a vécu la session passée une expérience qui a marqué son parcours collégial. En effet, cette finissante en Gestion de commerces au Cégep Limoilou a décidé de participer à l’un des DEC Monde offerts par le Bureau international du Collège. Elle est donc partie à la fin du mois d’août afin de compléter sa cinquième session d’études à l’Institut universitaire de technologie (IUT) Robert Schuman, à Strasbourg, en France! Suivons les traces de son incroyable séjour grâce à ce témoignage.

Lori n’était même pas au courant que de telles opportunités existaient lorsqu’elle s’est inscrite en Gestion de commerces au Cégep Limoilou. Par contre, lorsqu’elle en a entendu parler la première fois, ce séjour international l’a tout de suite intéressé : « J’avais le goût de voir le monde et de découvrir comment on étudie ailleurs, j’ai donc trouvé que c’était une occasion en or. Le fait que nous soyons si bien encadrés avant, pendant et après le départ m’a tout de suite rassurée. J’ai assisté à des formations avant de partir, on m’a aidé à toutes les étapes de la préparation de mon séjour, on m’a donné un coup de main pour obtenir des bourses qui m’ont permis de réduire le coût du voyage et, même sur place, j’avais en tout temps quelqu’un à qui m'adresser, peu importe, mes questions. Quand tu pars pour un DEC Monde organisé par le Cégep Limoilou, tu n’es pas laissée à toi-même. Oui, ça prend une certaine autonomie pour bien fonctionner, mais sinon, tu peux vraiment te sentir soutenue à toutes les étapes du processus », mentionne Lori.

À son arrivée à Strasbourg, Lori ne peut nier qu’elle s’est sentie un peu dépaysée, mais l’accueil qui lui était réservé l’a vite aidée à s’intégrer rapidement : « Je mettais les pieds pour la première fois en Europe alors c’est certain que je n’avais pas de repères, mais à peine arrivée à la gare, j’avais quelqu’un de l’IUT qui m’attendait. Je me suis sentie à ma place très rapidement. Mes camarades de classe étaient très chaleureux, ouverts et sympathiques. Ils m’ont littéralement pris sous leurs ailes. Enfin, j’ai pu participer à plusieurs activités organisées par mon programme pour bien m’intégrer. La vie étudiante est vraiment omniprésente là-bas, ça m’a donné un bon coup de main », raconte Lori.

Et en ce qui concerne les études? « Leur programme de commercialisation est semblable à notre DEC technique, par contre la façon de le faire est différente. Par exemple, ils ne fonctionnent pas par session, mais par module. J’avais donc parfois à m’adapter un peu au contenu des cours, mais mes collègues m’ont donné un bon coup de main. Ils me prêtaient leurs notes de cours des modules que je n’avais pas suivis et m’aidaient dans mes travaux. Souvent, on voyait les mêmes concepts qu’ici, mais ils portaient seulement des noms différents », précise la jeune fille.

Et si Lori avait une seule chose à se souvenir, un moment marquant de son séjour là-bas? « C’est lorsque je suis arrivée à la gare pour un petit voyage d’une fin de semaine au Luxembourg pendant ma session. J’étais toute seule avec mon sac à dos, prête à partir, et c’est là que ça m’a frappé : c’est tellement fou toutes les opportunités qui s’ouvraient à moi à ce moment-là! J’étais à l’autre bout du monde, j’étais libre d’aller où il me plaisait, je crois que je ne me suis jamais sentie aussi vivante qu’à ce moment-là. Et c’est là aussi que j’ai pris le temps d’apprécier le fait que notre système d’éducation nous permette de vivre d’aussi belles aventures, et nous soutienne là-dedans. Nous sommes privilégiés! », raconte Lori. L’étudiante a d’ailleurs beaucoup profité de son séjour en France pour partir à l’aventure, que ce soit au Luxembourg comme elle le mentionne plus haut, mais aussi à Berlin et en Pologne pendant sa semaine de relâche. De plus, « à Strasbourg, nous sommes aussi très près de l’Allemagne, je suis donc allée plusieurs fois là-bas avec des collègues pendant les fins de semaine. Pour eux, aller en Allemagne, c’est un peu la même chose que nous, lorsque nous allons à Montréal! C’est tellement simple, économique et sécuritaire de voyager en Europe, il faut saisir chaque occasion ».

En terminant, Lori a quelques mots pour des étudiants qui, comme elle, s’intéresseraient au DEC Monde, ou même à tous types de séjours internationaux offerts au Cégep Limoilou : « ALLEZ-Y!  Plus sérieusement, il faut être prêt, prêt à vivre une aventure, prêt à être dépaysé. Il faut avoir envie de voir autre chose et de vivre différemment. La préparation, c’est la clé, après, il ne reste qu’à profiter du moment présent! » conclut-elle.

Merci Lori d’avoir accepté de nous partager ton expérience, si enrichissante pour tous!

Catherine Dallaire

Conseillère en communication

Direction des communications, du secrétariat général et du développement institutionnel