Rendre les gens heureux grâce à la restauration

Laurence Palin

Laurence Palin est un exemple parfait de détermination et d’inspiration. Depuis mai 2017, elle occupe le poste d’adjointe au développement des affaires et service traiteur au restaurant 47e Parallèle, situé tout près de la colline Parlementaire de Québec. C’est grâce à ses études en Gestion d’un établissement de restaurant au Cégep Limoilou qu’elle a pu faire sa marque dans le monde de la restauration. 

« Dans ma famille, les repas ont toujours été des moments importants, où l’on était tous rassemblés ensemble, pour parler et simplement être heureux. J’ai toujours voulu faire un travail qui me permettrait de faire une différence dans la vie des gens, et de rendre leur journée plus belle. Le domaine de la restauration me permet de faire cela! » Après un premier diplôme d’études collégiales (DEC) en Sciences de la nature dans son Abitibi natale, Laurence s’est inscrite en Gestion d’un établissement de restauration. Pendant toute la durée de ses études, elle a occupé divers postes en cuisine dans des établissements de la région, notamment dans le Panache Mobile, restaurant éphémère de l’Auberge St-Antoine. Elle a ensuite voulu acquérir de l’expérience dans le domaine du service. « En début de première session, la directrice du service traiteur du 47e Parallèle est venue offrir une conférence dans notre classe, et j’en ai profité pour lui remettre mon C.V. Pendant les trois années du programme, j’ai donc travaillé avec eux dans leur service traiteur. J’y ai même fait mon stage de fin d’études, qui s’est transformé en emploi puisqu’ils m’ont proposé très rapidement de devenir adjointe au développement des affaires et service traiteur, poste qui n’existait pas auparavant dans leur entreprise. »

Le rôle de Laurence dans l’entreprise est donc de soutenir l’organisation dans la livraison de ses services traiteurs. Elle traite des soumissions, fait la gestion du site Web et gère le service de boîtes-repas, en plus de faire de la supervision lors des services traiteurs et parfois aussi le service, selon la grosseur et le type de l’événement. « Dans mon domaine, il n’y a pas vraiment de journée type. Il y a certaines journées de la semaine que je passe au Café47, comptoir urbain situé au Musée de la civilisation et en saison estivale au Quai des Cageux et au Parc du Bois-de-Coulonge, à superviser et à assurer le service, alors qu’il y a d’autres journées que je passe dans mon bureau à traiter des dossiers, des demandes et des soumissions. Il y a aussi des journées qui peuvent être plus longues, lorsqu’il faut faire la préparation de matériel pour un service traiteur, c’est-à-dire faire le montage de l’événement et le service jusqu’à tard en soirée. Je fais habituellement des semaines normales de 40 h, 5 jours par semaine, mais en période d’achalandage comme en saison estivale ou pendant la période des fêtes, il peut y avoir des semaines plus chargées où il faut mettre plus d’heures. »

Pour bien réussir dans ce domaine, il faut surtout être polyvalent et bien maîtriser toutes les tâches clés pour qu’un service traiteur fonctionne bien. « Les besoins changent constamment lors de la préparation et l’exécution d’un événement. Dans un poste comme le mien, où rien n’est défini dans un cadre précis, il est très important d’être polyvalent, assidu, rigoureux et méticuleux, car chaque détail est important. »

Bien que la restauration soit un domaine rempli de défis, Laurence croit que sa formation au Cégep Limoilou lui a donné de solides bases pour exceller dans sa profession.

Laurence Palin

Diplômée en Gestion d’un établissement de restauration

Ma formation m’a donné les outils pour faire ma place. Grâce aux enseignants, dont le soutien fait vraiment toute la différence, on apprend à être débrouillards et autonomes dans un milieu en constants changements. En début de programme, tout le monde veut avoir son restaurant. Le programme nous montre toutes les facettes possibles de la restauration, nous aide à nous diriger et nous donne tout pour réussir et être un maillon important du domaine.

Pour Laurence, le plus grand plaisir que lui procure son métier est de voir la réaction des gens lors d’événements importants dans leur vie. « Nous participons à des événements qui sont principalement heureux, comme des mariages, des réceptions de Noël, des anniversaires, des 5 à 7, etc. et les gens qui nous embauchent nous font entièrement confiance pour organiser ces moments précieux. Leur réaction, c’est le but principal de tout notre travail! »

Et ce ne sont pas uniquement les clients qui sont satisfaits du travail de Laurence, mais ses pairs de l’industrie également. En mai dernier, elle a en effet remporté les honneurs dans la catégorie Gestion d’un établissement de restauration aux Grands prix de la relève en restauration, tourisme et hôtellerie, remis par l’Association québécoise de la formation en restauration, tourisme et hôtellerie (AQFORTH). « Ce prix signifie beaucoup pour moi. Le fait d’être reconnue par des gens du domaine prouve que mon travail et ses impacts sont réels et tangibles. Je travaille dans un domaine exigeant où les heures ne sont pas toujours comptées, il faut donc être passionné pour faire carrière en restauration. Une reconnaissance comme ce prix encourage et valorise la relève, et c’est important pour notre domaine. »

Au cours des prochaines années, Laurence souhaite assurément continuer à suivre ses passions, notamment en s’impliquant dans le commerce et la valorisation des produits québécois. Nul doute que ses projets d’avenir vont permettre à de nombreuses personnes de passer des moments mémorables, autour d’un bon repas!

Rachelle Lanteigne

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général


comments powered by Disqus

Partager cette page :