Concours de la relève 2015 de la Fondation Serge-Bruyère - Bravo Andréanne!

Andréanne Tardif

Andréanne Tardif, finissante en Gestion d’un établissement de restauration au Cégep Limoilou, a décroché la cinquième place parmi les seize candidats admis au Concours de la relève 2015 de la Fondation Serge-Bruyère. Pour ce concours, Andréanne a bénéficié du soutien de ses enseignants en Gestion d’un établissement de restauration, Éric Jolicoeur et Jean-François Bédard.

Cette 10e édition a eu lieu le 28 février dernier, à l’École hôtelière de la Capitale. Pour cette épreuve culinaire provinciale, les candidats devaient réaliser deux recettes qu’ils connaissaient à l’avance et ils disposaient de quelques semaines seulement pour bien se préparer. Ils étaient jugés à la fois sur leur performance culinaire et sur le respect des techniques de préparation et de présentation inspirées du regretté, mais combien inspirant, chef Serge Bruyère.

Chaque année des étudiants du Cégep Limoilou participent à ce concours. Leur prestation est d’autant remarquable quand on sait que ce concours met en compétition des étudiants du secteur professionnel qui ont 1 470 heures de cuisine et que les étudiants du Cégep Limoilou suivent un programme axées davantage sur la gestion et ne comportant que 120 heures de cuisine. Pourtant, bon an mal an, les étudiants du Cégep Limoilou terminent dans le Top 5 du concours !

Andréanne Tardif et Jean-Luc Boulay

Andréanne Tardif et le chef Jean-Luc Boulay. Crédit photo : Fondation Serge Bruyère.

Ce concours dédié aux élèves des écoles hôtelières de la province (niveau DEP) et aux étudiants de niveau collégial est axé principalement sur la maîtrise des techniques de base. Il permet aux concurrents de mettre en valeur leurs talents et la qualité de l'enseignement qui leur est dispensé. Les candidats ont l'occasion de se surpasser et de vivre une expérience enrichissante tant sur le plan personnel que professionnel.


Éric Bertrand
Enseignant
Techniques de gestion hôtelière et de restauration
comments powered by Disqus