Incorporer les technologies en génie civil

Photo aérienne prise par drone du chantier de construction du nouveau complexe hospitalier (NCH)

Photo aérienne prise par drone du chantier de construction du nouveau complexe hospitalier (NCH)
Crédit photo : Pomerleau

Dans le but de se coller davantage à la réalité sur les chantiers de construction, une équipe d’enseignants en Technologie du génie civil du Cégep Limoilou a collaboré avec différentes entreprises de l’industrie de la construction pour s’inspirer de leurs utilisations des nouvelles technologies.

L’objectif du projet était d’intégrer davantage les technologies du BIM (Building Information Modeling ou modélisation des données du bâtiment) au programme de génie civil, pour que celui-ci reflète mieux la réalité telle que vécue sur le marché du travail. L’industrie de la construction connaît actuellement une forte poussée technologique, qui doit inévitablement être représentée aussi dans le programme d’études. Le projet a été rendu possible grâce à une subvention reçue dans le cadre du programme NovaScience du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI).

Entre 2019 et 2020, les enseignants Jean Tanguay et Martin Dumas ont participé à plusieurs rencontres et ont effectué de nombreuses visites sur différents chantiers de la région. « Nous sommes allés voir les gros joueurs de l’industrie, soit des entrepreneurs généraux en construction ou encore des firmes de génie-conseil, pour observer et évaluer la manière dont elles intègrent les technologies dans leur travail. Cela nous a permis d’en tirer des idées et des suggestions pour mettre à jour certains des outils technologiques que nous utilisons et même d’apporter des adaptations au programme » affirme Jean Tanguay.

L’une des entreprises partenaires du projet est Pomerleau, qui est gérant de construction de la Phase 01 du nouveau complexe hospitalier (NCH), situé sur le site de l’Hôpital de l’Enfant-Jésus, sur le boulevard Henri-Bourassa. Lors des visites sur ce site, les équipes du Cégep Limoilou ont pu constater comment l’entreprise gère un chantier de cette ampleur, grâce à différents outils technologiques. Elle utilise entre autres différentes photos aériennes des chantiers, prises par un drone, permettant notamment de voir l’évolution du travail et des différentes installations. Sébastien Godard, gérant innovation chez Pomerleau, donne un exemple de robotisation des chantiers. « Un chien-robot, capable d’emprunter des escaliers ou d’ouvrir des portes, est d’ailleurs à l’essai pour exécuter certaines tâches de surveillance en autonomie. »

À la suite de ces visites, le Cégep a entrepris l’intégration de deux nouveaux outils de travail collaboratif. Depuis l’automne 2020, les étudiantes et les étudiants en Technologie du génie civil apprennent à utiliser et à collaborer grâce à deux logiciels conçus au Québec : K-Ops et SmartUse. Le Cégep Limoilou est le premier cégep de la province à intégrer ces outils dans l’enseignement du programme de génie civil. Grâce à ces logiciels, le travail d’équipe est facilité. K-Ops permet de centraliser toutes les communications d’un projet (photos, rapports, etc.) pour que toutes les personnes concernées y aient facilement accès, et de répertorier rapidement les changements qui se produisent en cours de route. Quant à SmartUse, il s’agit d’une plateforme Web qui permet principalement de partager les différents plans de construction dans le but de comptabiliser rapidement les matériaux ou de soulever des modifications aux plans. Cette plateforme est donc tout indiquée dans les cours d’estimation et de suivi des travaux.

L’utilisation de ces nouveaux outils est un avantage pour le programme de génie civil, car ils offrent la possibilité de faire des liens entre plusieurs cours et donc de décloisonner les différents domaines du génie civil (voirie, chantier, structure, etc.) « L’industrie s’en va de plus en plus dans cette direction, en maximisant le travail collaboratif, donc c’est important que nos étudiantes et nos étudiants apprennent à se servir de ces technologies, au même titre que les autres équipements ou les autres tâches plus traditionnelles comme les logiciels de dessin ou les techniques de fabrication du béton. » affirme Jean Tanguay.

Les enseignants ont aussi effectué des visites chez CIMA+, une firme de génie-conseil québécoise qui se spécialise dans la conception, la surveillance et la gestion de chantiers de construction. Ces différentes visites ont culminé par une conférence à l’hiver 2020 regroupant le personnel de l’entreprise et les étudiants et les étudiantes du programme, pour faire le lien entre les cours et ce qui se passe réellement en milieu de travail. Cette conférence a été reconduite pour une deuxième édition en 2021, sous forme virtuelle.

En plus des deux nouveaux logiciels, le programme a aussi fait l’acquisition d’un écran tactile et de plusieurs tablettes, qui seront utilisés davantage dès que l’enseignement pourra revenir en présence. Ces tablettes et cet écran permettront de reproduire ce qui se fait sur les chantiers de construction, puisque les différentes plateformes Web des logiciels rendent l’utilisation de la tablette très fréquente sur les chantiers.

Grâce aux différentes observations effectuées au sein de ces entreprises, le programme de Technologie du génie civil du Cégep Limoilou sera encore mieux enligné sur les besoins de l’industrie et offrira aux étudiants et aux étudiantes une formation toujours plus actuelle dans le domaine.

Cégep Limoilou

Le Cégep Limoilou est un établissement d’enseignement supérieur d’avant-garde qui offre plus de 40 programmes et profils de formation dans des domaines très variés : arts, sciences humaines, sciences et technologies, industrie touristique, sciences de la santé et administration. Les valeurs affirmées dans notre projet éducatif, Le savoir, source de liberté, guident au quotidien le travail des 850 membres du personnel en vue de favoriser la réussite des 5 500 étudiantes et étudiants qui nous ont choisis pour réaliser leurs rêves.