24 juin 2024 - En ce jour de fête nationale du Québec, les campus de Québec, de Charlesbourg et des métiers d’art seront fermés. 

Une deuxième place au Marathon d'écriture intercollégial

Roxanne Larose Guay, souriante

L’automne dernier, Roxanne Larose Guay, étudiante en Sciences de la nature au Cégep Limoilou, a remporté la deuxième place du Marathon d’écriture intercollégial du Cégep André-Laurendeau, en collaboration avec le Cégep de Rimouski et le Cégep Garneau. Plus de 200 étudiants et étudiantes de 43 cégeps de la province ont participé à cette 33e édition!

Sous le thème Ce que j’ai à offrir, les participants et participantes devaient écrire un texte de 250 mots en deux heures. Le jury a souligné l’écriture imagée du texte de Roxanne, Vingt secondes au micro-ondes!, créant un univers perceptible par tous les sens. Le jury a aussi salué la forme et la construction très efficaces. La charge émotive est source de poésie et de réconfort, ce qu’a bien fait ressortir le texte de l’étudiante!

Son texte sera publié dans l’édition du printemps (numéro 26) du magazine Nouveau Projet, en kiosque le 4 avril 2024.

Soulignons au passage que le texte de Philippe Dubé, du Cégep de Rimouski, a obtenu la première place.

Félicitations, Roxanne, pour cet accomplissement !

Vingt secondes au micro-ondes

Une gorgée de café

Sur la table du salon, y’a la photo de ma grand-mère avec ses sept enfants. C’était solide une femme à l’époque. La légende dit qu’elle élevait la trâlée d’enfants, faisait les repas, gérait le grand-père tout en maintenant une maison impeccablement nettoyée.

Une gorgée de café

Ding ! Une nouvelle notification cellulaire. « Votre compte bancaire demande une attention immédiate… » Ça y est, je suis officiellement pauvre. Je pense que je vais choisir de rester dans le déni. C’est réconfortant le déni.

Une gorgée de café

J’ai acheté du café cheap à l’épicerie pour économiser un peu. C’est probablement le pire café que j’ai goûté.

Une gorgée de café

Il faut vraiment que je me décide à plier le linge resté dans la sécheuse. Si je ne le fais pas aujourd’hui, il y a de fortes chances que je passe la semaine à fouiller l’intérieur pour m’habiller le matin. Qu’est-ce que ma grand-mère penserait ?

Une gorgée de café

Vraiment, plus je le bois et plus je le trouve mauvais.

Le p’tit va se réveiller bientôt. Je dois finir d’emballer les cadeaux et de gonfler les ballons. Il va capoter quand il va voir l’invasion de Pat Patrouille dans le salon.

Une gorgée de café

Il est rendu frette, mais j’ai fini de décorer. J’entends des petits pieds marcher au deuxième. Ça marche vite des pieds qui comptent les dodos depuis deux semaines. Je vais mettre mon café vingt secondes au micro-ondes avant d’ouvrir les cadeaux. Dans le fond, mon bonheur goûte le café cheap réchauffé.

Josyka Levesque

Conseillère en communication, Responsable des relations avec les médias

Direction des communications et du développement institutionnel