COVID-19 et poursuite de la formation : consultez les informations importantes.

Profession : enseignante en art dramatique au secondaire

Michelle Provencher

Aujourd’hui enseignante en art dramatique au secondaire en Abitibi-Témiscamingue, Michelle Provencher n’a que de bons souvenirs de son passage en Arts, lettres et communication, profil Théâtre au Cégep Limoilou. Que ce soit les relations créées avec ses camarades de classe, la proximité entre les étudiants du profil et le milieu culturel de Québec ou son implication dans la troupe de théâtre d’excellence du Grand escalier, elle soutient que le Cégep Limoilou lui a permis d’apprendre dans un environnement stimulant et vivant. Lumière sur son parcours des plus intéressants!

« À la suite de l’obtention de mon diplôme collégial, j’ai complété un certificat en théâtre à l’Université Laval, puis j’ai été admise au baccalauréat en enseignement de l’art dramatique de l’École supérieure de théâtre (EST) de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Je visais enseigner l’art dramatique au secondaire afin de favoriser l’expansion des arts en région. Par exemple, lors de mon dernier stage en enseignement, j’ai fait venir une troupe de théâtre de l’EST à l’Agora des Arts de Rouyn-Noranda afin que celle-ci y présente la production Dick The Turd. Une fabuleuse expérience pour mes élèves, qui avait de l’art dramatique à leur horaire tout en étant en concentration sportive!

Aujourd’hui, j’utilise mes cours comme un moyen pour mes élèves d’exprimer ce qu’ils pensent, vivent et ressentent. Récemment, un groupe d’élèves et moi avons monté et joué le texte Manifeste de la Jeune-Fille d’Olivier Choinière suivi de Comment désobéir et Je voulais des enfants de Véronique Côté. Les élèves ont échangé sur les divers sujets de ces textes. Ils se sont ouverts sur leur vie, ont su s’exprimer et défendre leurs propos. Ça a été un processus magique. J’y ai constaté que la classe d’art dramatique devient soudainement un lieu de confiance, voire même de confidence pour certains. Tout à coup, le groupe que forment les élèves devient une équipe comme c’est le cas, entre autres, en sport. Les élèves se supportent et n’abandonnent jamais l’un des leurs. Ils se tiennent et avancent ensemble.

Aussi, j’ai enseigné à un groupe d’élèves du secondaire majoritairement composé de jeunes garçons. Après les avoir côtoyés, force fut de constater qu’il y avait un problème de dialogue avec les autres genres. Alors, pour favoriser cet échange de dialogues, leur projet a été de faire du théâtre documentaire féministe! En effet, ils ont dû se pencher sur divers sujets entourant les femmes et créer une séquence dramatique en ce sens. Tout ça, dans l’objectif d’en faire un court théâtre documentaire. Au court du projet, il y a eu une évolution marquée dans leur comportement envers les femmes. Plusieurs enseignantes ont remarqué que les élèves faisaient davantage preuve de respect envers autrui. D’ailleurs, je crois que ce projet d’art leur a même fait du bien » nous explique Michelle.

« Si je reviens en arrière, je constate que les éléments qui m’ont aidée à atteindre mes objectifs professionnels sont la formation offerte au profil Théâtre du Cégep Limoilou, le certificat en théâtre de l’Université Laval ainsi que mon passage dans la troupe de théâtre d’excellence du Grand escalier. De plus, je n’exclurais pas l’expérience acquise lors de mes deux processus d’auditions. Mon baccalauréat, quant à lui, m’a appris plus de notions au sujet de l’enseignement que de l’art dramatique. En effet, le théâtre à Québec est très stimulant et pertinent, il y a une touche de nostalgie dans celui-ci que l’on ne trouve pas ailleurs. Ainsi, la formation en théâtre du Cégep Limoilou est beaucoup plus poussée et complète que ne l’a été ma formation universitaire. De plus, mon passage dans ce profil au collégial m’a prouvé que j’étais une passionnée de théâtre et que j’avais ma place en enseignement de cet art! » conclut Michelle.

Merci beaucoup pour ce témoignage des plus intéressants, Michelle, et bonne chance dans vos prochains projets professionnels avec vos élèves!

Catherine Dallaire

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général