Pas facile le contexte actuel? Essayez les nouveaux groupes de soutien et d’entraide

Fille aide une autre fille

Afin d’offrir tout le soutien nécessaire aux nouveaux étudiants et aux nouvelles étudiantes qui, dans le contexte actuel de la pandémie et des cours à distance, vivent du stress, du découragement, une perte de motivation, des difficultés d’adaptation, le Service de l’aide financière et de l’action communautaire et le Service de la psychologie offrent, dès maintenant, quatre groupes de soutien et d’entraide pour être mieux outillés à composer avec la réalité.

À qui les groupes s’adressent-ils?

Aux étudiants et aux étudiantes internationaux nouvellement arrivés

Vous êtes arrivés d’un autre pays depuis moins de 6 mois et vous vivez du stress, de l’anxiété, de l’isolement, un choc culturel, des difficultés d’adaptation ou relationnelles? Ce groupe vous offrira du soutien dans votre adaptation culturelle, dans la création d’un nouveau réseau social dans un contexte de pandémie et face aux ajustements que nécessitent les études collégiales.

  • Moment de rencontre : les mercredis, de 12 h à 13 h
  • Lieu : en présence au cégep, le local vous sera confirmé à l’inscription.

Comment vous inscrire?

Il est possible de rejoindre les groupes à tout moment pendant la session, tout simplement en envoyant un MIO à Aide financière.

Aux étudiants et aux étudiantes en transition secondaire/collégial

Vous arrivez du secondaire, vous vivez une première rentrée au collégial avec certaines difficultés? Ce groupe vous soutiendra dans votre adaptation, dans la création d’un nouveau réseau social dans un contexte de pandémie et face aux ajustements que nécessitent les études collégiales.

  • Moment de rencontre : les mercredis, de 12 h 30 à 13 h 30
  • Lieu : en présence au cégep, le local vous sera confirmé à l’inscription

Comment vous inscrire?

Il est possible de rejoindre les groupes à tout moment pendant la session, tout simplement en envoyant un MIO à Orientation Psychologie.

Mélanie Boisvert

Psychologue

Service de la psychologie