Portes ouvertes le 16 novembre sur les campus de Charlesbourg et de Québec ainsi que dans nos écoles-ateliers de 13 h à 16 h. Pour tout savoir sur les portes ouvertes

Signalisation inclusive pour les toilettes mixtes

Communications

Signalisation inclusive toilette

À la demande de l’exécutif de l’Association générale des étudiantes et des étudiants du Cégep Limoilou (AGEECL), le Service des bâtisses a adopté une signalisation inclusive sur les portes des toilettes mixtes du Cégep.

Au campus de Québec, ces salles de toilettes sont principalement situées dans le secteur 4, soit aux locaux suivants : 0413, 3405, 4405, 5404 ainsi qu’au local 1218A près de la réception et de l’expédition des marchandises. Au campus de Charlesbourg, la salle de toilette mixte est située près de la salle à manger pédagogique, La grappe d’or, au local 1524.

Selon Laura Doyle-Péan, membre du comité LGBT du Cégep : « Cette initiative s’inscrit dans une démarche plus large de la part de la direction du Cégep en vue d’offrir un environnement d’études accueillant et sécuritaire pour les membres de la communauté collégiale faisant partie de la communauté LGBT. Elle permet à tous ceux qui le souhaitent d’aller aux toilettes sans risque de se faire mégenrer. »

Les salles de toilettes mixtes sont accessibles à tous et aussi toutes indiquées pour les personnes à mobilité réduite, celles nécessitant une assistance d’une personne de l’autre sexe ainsi qu’aux parents qui accompagnent leurs enfants.

Laura complète : « Ces toilettes sont également pratiques pour les personnes en transition, dont l’expression de genre ne correspond pas à l’identité de genre et pour qui le simple fait d’aller dans des toilettes genrées peut être une source de stress. »

À ce propos, Alexandre Bédard, étudiant trans, témoigne :

« Ce que j’avais pris à la légère dans ma transition : les toilettes! Qu’arrive-t-il à quelqu’un qui ne se sent ni homme ni femme? Qu’arrive-t-il à la personne qui fait une transition et qui, pendant un certain temps, se situe entre les deux? Imaginez être dans cette salle de toilettes où vous ne vous sentez pas à votre place, autant physiquement que mentalement. C’est ce que j’ai ressenti l’automne dernier. J’avais beau me sentir homme au plus profond de mon être, mon physique n’était pas encore le reflet de mon identité de genre. En ayant accès à plus d’espaces de toilettes mixtes disponibles, je n’aurai plus à prévoir à mon horaire mes déplacements aux toilettes afin d’éviter les retards ».

Josyka Levesque

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général


comments powered by Disqus

Partager cette page :