Ici, maintenant, en... pleine conscience : ateliers de méditation pour les étudiants (rappel)

Vie étudiante

Méditation

Un petit hamster tourne sans arrêt dans votre tête?... Il vous amène à ruminer sans cesse le passé ou à anticiper des difficultés dans l'avenir?... Vous avez parfois l'impression d'être sur le « pilote automatique »?... De ne pas être vraiment présent à ce que vous faites?

Si vous pensez vivre l'une de ces situations (ou les deux !), la méditation peut sans doute vous aider à mieux habiter le moment présent, à vous retrouver davantage ICI, MAINTENANT, en... PLEINE CONSCIENCE.

Notre esprit nous joue souvent ce genre de tour et c’est tout à fait normal, mais cela peut nous nuire aussi. Si nous sommes en ski pendant un examen… et que nous sommes hantés par un examen pendant que nous faisons du ski, avouons que ce n’est pas l’idéal… À la longue, cela peut générer du stress. Mais tout comme nous pouvons entraîner notre corps, il est possible d’entraîner notre esprit afin de le rendre plus présent, plus attentif à chaque instant, ce qui nous permet de vivre plus pleinement notre vie.

Si cela vous intéresse, je vous invite à participer gratuitement à un atelier d’initiation à la méditation de pleine conscience cet automne au Cégep Limoilou, campus de Québec.

Intéressé? 

Si cela vous intéresse, je vous invite à participer gratuitement à un atelier d’initiation à la méditation de pleine conscience que je vais donner cet automne au cégep :

  • tous les lundis midis jusqu’au 6 novembre (mais vous venez seulement quand vous voulez/pouvez!)
  • à 12 h 15 la première fois que vous venez
  • à 12 h 40 les autres fois
  • jusqu’à 13 h 40
  • au local 4044 du campus de Québec

Qui suis-je?

Mon nom est Luc Roland-Brunard. J’enseigne la littérature ici, au cégep. Je pratique la méditation de pleine conscience depuis 2005. J’ai personnellement pu constater de nombreux et importants bienfaits à cette pratique, qui m’a apporté davantage d’harmonie et de tranquillité d’esprit, ainsi qu’une créativité plus sereine.

Attention!

Si vous vivez une dépression ou un état de crise en santé mentale, ou êtes en ce moment dans un état de dépendance à l’alcool ou à d’autres drogues, la méditation ne saurait en aucun cas remplacer la consultation d’un professionnel, psychologue ou travailleur social. Dans un tel cas, je vous suggère de vous référer à l’accueil psychosocial du cégep.

Par contre, si vous vivez un niveau de stress gérable, mais qui vous fait perdre de l’énergie inutilement et nuit à votre concentration, par exemple lorsque vient le temps d’étudier pour un examen ou de préparer un exposé oral, alors la méditation peut vous aider à mieux canaliser votre énergie aux bons endroits, aux bons moments, au cégep mais aussi dans la vie en général.

Comment ça marche?

La méditation est un entraînement de l'esprit qui transforme notre façon de percevoir les choses. Elle amène une nouvelle manière d'être, de gérer ses pensées et de percevoir le monde beaucoup mieux adaptée aux circonstances dans lesquelles on se trouve, quelles qu'elles soient, à n'importe quel moment. De nombreuses études scientifiques, notamment en neurologie, ont prouvé et documenté les bienfaits de la méditation de pleine conscience, en particulier l'approche développée par le professeur américain Jon Kabat-Zinn : pour l'instant, une petite recherche sur le web pourra vous informer à ce sujet.

Dès qu'on se met à la pratiquer, et cela n'a rien de compliqué, elle apporte des changements positifs dans notre vie - non dans un avenir espéré et hypothétique, mais ICI, MAINTENANT, INSTANT, APRÈS INSTANT, APRÈS INSTANT. (Source principale : John Kabat-Zinn)

Voici une bonne vieille blague « à méditer »

Un gars et une fille vont voir un vieux maître de méditation :

  • Combien de temps devrions-nous méditer chaque jour, maître?
  • 20 minutes
  • Hum, et si nous n'avons pas le temps?
  • Alors, c'est 40 minutes.

Le temps passé à méditer est un très bon « investissement » ! 

Luc Roland-Brunard

Enseignant

Littérature - Français


comments powered by Disqus

Partager cette page :