Mouvement contre le discours de haine en ligne

Conférence non à la haine

Les premières activités de sensibilisation au Québec se sont déroulées au Cégep Limoilou

La toute première activité de sensibilisation au Québec du Mouvement contre le discours de haine en ligne s’est tenue au Cégep Limoilou, le lundi 31 octobre 2016. Ce sont les étudiantes et les étudiants du cours d’histoire donné par leur enseignante Martine Dumais qui ont participé à cette première. Sous la forme d’atelier de discussion, cette intervention a permis aux étudiants d’échanger, à partir d’études de cas précis, sur les différentes dimensions du discours de haine, et de savoir comment réagir face à des messages discriminants et hostiles.

Dans l’après-midi, c’est en présence des animatrices Laurence Hermand, directrice du Bureau International Jeunesse en Belgique et d’Amal Hamich, animatrice d’atelier de formation Non à la Haine que s’est déroulé le second atelier. Impressionnée de l’intérêt et des réflexions de la vingtaine d’étudiants en génie électrique rassemblés par leur enseignant Mario Villeneuve, madame Hermand a conclut en disant qu’elle garderait un souvenir impérissable de son passage au Cégep Limoilou.

Ces ateliers Non à la haine ont été réalisés grâce à la collaboration du Service de l’action communautaire et vie spirituelle piloté par Michel Saucier, conseiller à la vie étudiante.

Cette initiative est une retombée directe du séminaire de formation Non à la haine organisée, en marge de la Conférence Québec-UNESCO, par les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ) et le Bureau International Jeunesse (BIJ) de Bruxelles. À ce séminaire qui s’est réuni à Québec, du 28 au 30 octobre dernier, 40 jeunes d’Amérique, d’Europe et d’Afrique avaient comme objectifs d’élaborer des stratégies de réponses face à la cyberintimidation et de favoriser l’éducation aux droits humains en ligne.

À propos du Mouvement contre le discours de haine en ligne

Ce mouvement est une initiative du Conseil de l’Europe qui vise à défendre les droits de la personne et à mobiliser des jeunes dans la lutte contre le discours de haine sur Internet, par le biais de la campagne Non à la haine déjà déployée dans plus de 40 pays. L’OJIQ et le BIJ sont en charge de la promotion de cette campagne respectivement au Québec et en Belgique.


Thérèse Lafleur
Conseillère en communication
Direction des communications et secrétariat général
comments powered by Disqus