Les reporters en spectacle du Cégep Limoilou!

La Fabrique culturelle de Télé-Québec diffuse le reportage qu’ont réalisé trois étudiantes du Cégep Limoilou lors de la Finale régionale de Québec de Cégeps en spectacle qui a eu lieu le 19 mars 2016 à la salle Sylvain-Lelièvre. Nos reporters en spectacle Rosemarie Huard, Kim Lemay et Sabrina Marcoux, étudiantes en Arts, lettres et communication – Créativité et médias, ont coiffé avec sérieux leur chapeau de journaliste. Leur reportage est diffusé dans la section Reporters en spectacle de la Fabrique culturelle de Télé-Québec et, éventuellement, par d’autres partenaires médias.

Reportage vidéo

Reportage écrit

Deux autres étudiants de créativité et médias, Emilia Montuoro et Louka Morin-Tremblay, ont quant à elles présenté le reportage écrit suivant :

La Finale régionale de Québec de Cégeps en spectacle 2016 au Cégep Limoilou

La soirée était frisquette et le vent hululait la froideur de l’hiver persistant. Les faisceaux des quelques lampadaires dansaient sous le clair-obscur d’une lune amovible dans les rideaux de l’ombre. La gent se jetait aux portes du hall afin d'accaparer les bouffées de chaleur qu’offrait le théâtre à ses invités. Sous les coups de la demi-heure retentirent les touches d’un piano orgueilleux scandant l’inévitable commencement. C’est en cette soirée du 19 mars que le Cégep Limoilou recevait la Finale régionale de Québec de la 37e édition des joutes talentueuses de Cégeps en spectacle, un concours promouvant les jeunes talents et l’utilisation de la langue française.

Martèlement du premier numéro, ils nous offrent une performance qui escalade les tonalités de la ballade jusqu’aux rythmiques d’un contemporain renouvelé. Ces chouineurs… Ils ont mis la barre haute. Puis les douces mélodies se succèdent. Primo, d’une dame aux paroles raccordées sur les cordes de sa guitare. Secundo, de l’histoire d’un homme au doigté pouvant faire fondre toutes mandolines. Une sensualité personnelle qui émeut les sièges de larmes de velours. La diversité des numéros fait l’éloge de cette édition. Les participants ne se sont pas seulement donnés à fond pour promouvoir un spectacle comme celui-ci. Ce sont les arts, eux-mêmes, qui font redécouvrir dans chacun des participants la pureté de pratiquer ce sport qu’est l’art.

Qui ne voudrait pas se faire Johnny un soir pour pendre aux lèvres de l’humour de cette prestation? Acte deux, scène première. Même la comédie musicale nous assiège sur nos coussins. Innovation, rénovation et interprétation. Les accords joués parlent de différents parcours. Les partitions se noircissent au coulis d’un liquid paper, mais aussi sous l’émotion palpable recueillie sur le frétillement de l’air. Donnant aussi une présence chaleureuse sur scène, Sophie Pelletier s’est prêtée au groupe afin de leur procurer un support moral et de les inciter, par ses expériences passées, à s’évader sous les projecteurs. Soir d’hiver. Les styles se mélangent pour laisser place à une performance sublime. Elle chante le givre de sa voix d’opérette et se projette dans l’atmosphère de la salle. Eux dansent brutalement la stupéfaction qui se rive sur leurs pas. Mais lui, il joue cartes sur table. On voit clair dans son jeu. On sait ce qui arrivera, mais il nous berne alors qu’on avait les yeux rivés sur lui. Pourtant, notre pourquoi s’évapore comme par magie. Des pièces originales, de la danse et de l’interprétation. Ils sont parmi tant d’autres, mais ceux-là ont clôturé le spectacle. D’une voix claire, nette. D’une foule attentive, fugitive. Les notes se balancent aux ondulations du ventre d’une autre. Puis le rythme électrifiant embrase les lumières pour éteindre les rideaux de l’ombre. Le spectacle se termine sous un torrent d’applaudissements et les dernières blagues de l’animateur dévoué.

Pour couronner le tout, il faut mentionner l’envergure du travail fait par de purs inconnus. D’où vient le son? D’où viennent les gens? D’où vient l’événement? C’est en synchronisation que travaillaient les organisateurs du Cégep Limoilou et du RIASQ, les techniciens de son et de scène, les étudiants et bénévoles.

À propos de Reporters en spectacle

Reporters en spectacle est une activité qui permet aux jeunes passionnées de journalisme et de médias de couvrir les événements du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ) notamment la Finale régionale de Québec de Cégeps en spectacle au Cégep Limoilou. Reporters en spectacle permet aux étudiants de couvrir les événements du RIASQ de façon journalistique, d’offrir aux étudiants une expérience concrète dans le milieu médiatique et, finalement, de donner une visibilité aux reportages réalisés par les étudiants.


Julie Laroche
Conseillère à la vie étudiante
Service de l'animation socioculturelle
comments powered by Disqus