Avouez! La torture c'est inhumain. Le Canada doit dire NON à la torture.

Campagne Amnistie internationale non à la torture

Le comité Amnistie internationale du Cégep Limoilou tiendra un kiosque les 11,12 et 13 novembre prochains, de 10 h et 14 h, au pied du Grand escalier du campus de Québec.

AGISSEZ : Dites non à la torture! Signez la pétition afin de demander au gouvernement canadien de travailler avec tous les ministres concernés à mettre en branle un processus afin de signer et ratifier sans plus tarder le Protocole facultatif à la Convention contre la torture.  

Le Protocole facultatif à la convention contre la torture adopté en 2002 par les Nations Unies est entré en vigueur en 2006.

En ratifiant ce Pprotocole, un état s’engage à autoriser des visites régulières et sans autorisations préalables de tout lieu où des personnes sont privées de liberté (prisons, postes de police, institutions psychiatriques, centres pour mineurs ou migrants). Les visites sont effectuées à un double niveau national et international par des organes indépendants. Le protocole marque le point de départ d’une ère nouvelle dans le domaine de la prévention de la torture.

Pourquoi le Canada doit signer et ratifier le protocole facultatif à la convention contre la torture?

  • Le Canada ne peut pas le demander aux autres pays membres des Nations Unies si lui-même ne l’a pas signé;
  • Ça permettrait au Canada d’intervenir en demandant à des organismes internationaux de visiter des centres de détention où des Canadiens sont détenus ailleurs dans le monde;
  • Même si les risques de torture et de mauvais traitements sont bas au Canada, le gouvernement canadien a été complice de tortures sur Omar Khadr, Maher Arar, etc. Il faut donc des garanties pour que ça n’arrive plus;
  • Il y a eu des violences policières au Canada dans les dernières années. Pensons au G20 à Toronto en 2010, au Printemps érable en 2012 au Québec. Assurons-nous d’avoir les outils en main pour dénoncer ces violations en détention; 
  • La signature et la ratification maintiendraient le statut du Canada comme champion des droits humains.

Pour plus d’informations ou pour signer la pétition en ligne, consultez le site d'Amnistie internationale


Nancy Dumont
Technicienne en travail social
Service de l'aide financière
comments powered by Disqus