100 % engagé : l’environnementaliste Hubert Grenon

 Hubert Grenon
  • Finissant Double DEC en Sciences de la nature et en Sciences humaines
  • Course à pied
  • Membre du comité environnement 

Le comité environnement cherche à sensibiliser les étudiants au développement durable « ce qui ne figure pas nécessairement au centre des discussions des étudiants » explique Hubert Grenon, membre depuis l’automne 2012.

Le comité compte une dizaine de membres qui proposent des idées à Barbara Genest, conseillère en environnement, afin qu’ils puissent les réaliser. Une des actions majeures entreprises en 2013-2014 fut la caractérisation des déchets, c’est-à-dire que les membres du comité ont pris tous les déchets du Cégep et ils les ont triés. Le constat est frappant : 90 % des déchets auraient pu être jetés dans les îlots de tri. Des choses insolites pouvaient s’y trouver comme des cabarets, des tampons hygiéniques, etc.

Des sensibilisations au Putrosaure (bac de compostage en forme de monstre) ont été effectuées durant une tournée des classes au cours des dernières sessions. Des actions de sensibilisation dans la cafétéria, à côté des poubelles ont permis de conscientiser davantage les étudiants et ils en étaient ravis. Certains étudiants allaient jeter eux-mêmes leur assiette en carton dans le Putrosaure par la suite, ce fut une vraie réussite !

Lors de l’exposition Les idées allant vert, des étudiants animaient des kiosques expliquant les différents tris, la toxicité du vernis à ongles, le tri des multicouches, etc. Ce contact avec les gens informe et permet aussi d’être confronté à des préjugés. Hubert explique par exemple que la plupart des gens pensent que les déchets vont directement à l’incinérateur, mais en fait non. Le recyclage va au centre de tri. Ensuite il y a une séparation des choses non recyclables – car les gens ne le font pas encore correctement – qui sont, elles, incinérées, mais le reste part au recyclage.

Le comité environnement a fait une intervention auprès de jeunes du primaire qui ont posé des questions et des défis à leurs aînés sur l’environnement. Par exemple, ils leur ont demandé s’ils pouvaient prendre les transports en commun pendant une semaine…

Hubert s’est engagé dans le but de faire une action altruiste et il est ravi du contact avec les gens que son implication lui a apporté.

Hubert s’est engagé dans le but de faire une action altruiste et il est ravi du contact avec les gens que son implication lui a apporté. Il gère très bien son engagement et ses études, mais il admet en blaguant que cela varie en fonction des projets… Il blague aussi en disant que lors de « gros rush », il dort moins.

Pour en plus sur le comité environnement, sur l'engagement environnemental et sur l'implication étudiante au Cégep Limoilou 

À lire dès mardi prochain, le portrait de l’hyper engagée Cécile Gagnon.  

Vous pouvez aussi lire ou relire les portraits publiés auparavant :


Alice Beaubien
Journaliste étudiante
comments powered by Disqus