Sarah Simard : un an de rêve à travailler au pays de Mickey

Sarah Simard

Sarah Simard a su profiter de toutes les opportunités qui se présentaient devant elle lors de ses études en Techniques de tourisme — DEC bilingue au Cégep Limoilou. Disney ayant toujours été une passion pour elle, la jeune femme a su mettre toutes ses cartes en place afin d’être sélectionnée pour un programme de travail d’un an au Walt Disney World Resort. Apprenez-en plus sur son expérience au pays de Mickey en parcourant ce témoignage!

« Grâce au Disney International Programs, j’ai participé à un programme de travail en tant que représentant culturel du Canada. Le programme est d’un an et permet de travailler aux États-Unis, plus précisément dans l’État de la Floride. J’ai œuvré en tant que conseillère en vente dans les boutiques du pavillon canadien du parc thématique EPCOT du Walt Disney World Resort. En plus de cela, mon rôle était de faire vivre et découvrir aux visiteurs ma culture et mon pays.

J’avais déjà essayé à quelques reprises de participer à un programme différent, de trois mois pendant les vacances scolaires, mais sans succès. C’est avec persévérance et l’expérience que j’ai acquise lors des tentatives précédentes que j’ai réussi à participer au programme de représentant culturel. Le parcours a été plutôt long entre le début du processus d’application et mon arrivée en Floride. Par contre, chaque moment en a valu la peine. J’ai travaillé avec certaines de mes enseignantes à l’époque afin d’améliorer la qualité de ma candidature en anglais et de me préparer au processus de sélection anglophone. Je suis donc allée à Toronto en avril 2015 afin de passer les entrevues. Après quelques mois d’attente, c’est en octobre que j’ai finalement eu ma réponse, qui me confirmait que je partais pour la Floride au début du mois d’avril 2016!

Je peux facilement dire que ce fut la plus belle année de ma vie. J’ai l’impression que j’ai mis ma vie sur pause pendant cette année pour réaliser un de mes plus grands rêves. J’ai particulièrement apprécié les nombreuses rencontres et amitiés que j’ai développées. Cohabiter avec cinq autres personnes de nationalités différentes allant de la Norvège et du Canada à l’Italie a également été unique. J’ai eu l’occasion d’apprendre d’une des meilleures entreprises du domaine touristique au monde. J’ai tellement aimé mon travail que j’avais toujours l’impression de m’amuser! En prenant part à ce programme, j’ai aussi eu l’occasion de suivre des séminaires sur les ressources humaines ainsi que sur l’hospitalité et le service à la clientèle avec des professionnels de Disney. J’ai également participé à plusieurs autres opportunités offertes aux employés.

Mon choix de programme en tourisme m’a grandement aidé à atteindre cet objectif de participer à un programme de travail pour Disney. À la base, j’ai choisi le programme Techniques de tourisme — DEC bilingue puisque c’est un domaine qui me passionne et qui permet d’aborder plusieurs aspects tels que le marketing, la communication, la géographie, les langues, la comptabilité, etc.  Une fois sur place, en Floride, j’ai pu faire plusieurs liens concrets entre ce que j’avais appris dans mes cours et la réalité sur le terrain. J’ai développé des compétences de niveau supérieur en service à la clientèle, en gestion de problème et en vente. Également, ce fut très bénéfique afin d’améliorer considérablement mon niveau d’anglais et ainsi devenir bilingue.

Aujourd’hui, je suis coordonnatrice de l’accueil à destination pour Tourisme Saguenay–Lac-Saint-Jean. Dans les prochaines années, je veux continuer de travailler dans l’industrie touristique de ma région, le Saguenay–Lac-Saint-Jean, et participer à son développement.

Si je me retrouvais devant des jeunes désirant vivre une expérience semblable à la mienne, je leur dirais qu’il est d’abord important de s’assurer d’être bien préparé afin que le séjour se déroule le mieux possible et d’en profiter pleinement une fois sur place. Également, il est inévitable que certains moments soient plus difficiles, mais il est important dans ces moments de se remémorer le but et les raisons de notre expérience à l’étranger. Mon dernier conseil est de profiter à 100 % des opportunités et des activités à faire en dehors du travail puisqu’une chance comme cela n’arrive pas souvent! »

Catherine Dallaire

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général


comments powered by Disqus

Partager cette page :