L’événementiel, une vocation au service des organismes sans but lucratif!

Audrey Paggi

Audrey Paggi, diplômée du programme de Techniques de tourisme du Cégep Limoilou, sait être à l’écoute de ses clients! Actuellement en poste à la Fondation Sourdine de l’École oraliste de Québec, elle met continuellement sa passion du métier à contribution afin d’assurer un meilleur avenir aux jeunes enfants malentendants ou sourds! Lisez son témoignage afin d’en apprendre plus sur son parcours!

« En effet, je travaille en tant qu’adjointe à la Direction générale et aux événements à la Fondation Sourdine, qui a pour mission de récolter des fonds afin de soutenir l’École oraliste de Québec. Celle-ci offre un enseignement hautement spécialisé en langage oral à des jeunes enfants malentendants ou sourds afin de leur offrir une intégration solide à leur école de quartier et à la société, vers un avenir digne de leurs plus hautes aspirations!

Principalement, mes tâches consistent à assister la directrice générale de la Fondation à la coordination des événements. Je m’occupe des contacts avec différents fournisseurs, de la logistique, de la collecte de dons pour nos différentes activités, des inscriptions et de la facturation des invités à nos soirées-bénéfice et de la gestion des bénévoles. De plus, je prends part à la diffusion de contenu sur la page Facebook et sur le site Web de la Fondation, j’assiste aux réunions des comités événementiels, bref je suis le bras droit de ma patronne! Je suis très contente de constater que même avec mon petit bagage, elle me témoigne une confiance grandissante. C’est très agréable de se sentir ainsi soutenue dans ses tâches.

Dans ce type de travail, la rigueur, la minutie, l’organisation, la courtoisie et le sens du service à la clientèle sont de mise. Il faut également faire part de dévouement et d’enthousiasme, puisqu’on travaille après tout pour une cause qui doit nous tenir à cœur! Chaque jour, je suis à même de constater que mes efforts ont un réel impact sur la vie des enfants qui fréquentent l’école. C’est extrêmement gratifiant, c’est ce que je préfère dans mon travail!

Bien sûr, avant d’arriver à la Fondation Sourdine, j’ai cumulé plusieurs autres expériences de travail qui m’ont toutes aidée à me développer en tant que professionnelle. Après avoir terminé mon DEC, j’ai déménagé à Montréal, mais ça n’a pas fonctionné, alors je suis revenue à Québec et j’ai travaillé pour la bourse touristique Bienvenue Québec, puis pour Jobillico, principalement en service à la clientèle, ce que j’adore. Je me suis ensuite retrouvée à Fleur de Lys centre commercial en tant que superviseure du service client et coordonnatrice adjointe au marketing. Une expérience significative qui m’a appris beaucoup sur ce que je voulais et ce que je ne voulais pas dans un emploi. J’avais alors besoin de nouveaux défis, et c’est comme ça que je me suis retrouvée où je suis maintenant!

Ma technique en tourisme m’a été d’une aide précieuse. Elle me permettait de combiner plusieurs aspects qui m’intéressaient, comme le service à la clientèle et l’événementiel. J’y ai tellement appris sur la façon d’élaborer un projet et de le rendre attrayant, ça m’a automatiquement donné la piqûre! Aussi, la rigueur enseignée par les enseignants, par exemple dans les projets que nous avions à réaliser, m’est aujourd’hui essentielle. Nous avions souvent carte blanche dans nos cours ce qui nous laissait la liberté de laisser aller notre créativité et de coordonner le projet de la façon dont on le voulait. De mon DEC, je retiens également l’écoute des enseignants, les très utiles cours d’anglais, et les nombreuses amitiés, qui perdurent depuis plusieurs années déjà!

Enfin, ça m’a surtout permis de trouver ma vocation. J’ai des souvenirs très chers de mon passage au Cégep Limoilou, qui resteront à jamais imprégnés autant dans ma vie professionnelle que personnelle! »


Catherine Dallaire
Conseillère en communication
Direction des communications et secrétariat général
comments powered by Disqus