Qui sont les nouveaux pauvres au Québec?

Soirée-causerie DIASH

Un questionnement mené par les étudiants du Cégep Limoilou en présence d’Agnès Maltais, de Bruno Marchand et de Manon Massé

Lors d’une soirée-causerie visant à tracer un portrait plus réaliste de la population en situation de pauvreté au Québec, trois invités de marque ont répondu présents à l’invitation des finissants en Sciences humaines du Cégep Limoilou. La députée de Taschereau, Agnès Maltais, le président-directeur général de Centraide, Bruno Marchand et la députée de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Manon Massé ont partagé leurs réflexions sur les nouvelles formes que prend la pauvreté dans notre société. La soirée-causerie animée par Jean Bélanger, comédien et enseignant en théâtre au Cégep, s’est déroulée le 12 avril 2017, au campus de Québec, devant un public averti et sensible à cet enjeu.

Tracer un portrait réaliste de la pauvreté

Les préjugés à l’endroit des personnes en situation de pauvreté sont très présents dans la population québécoise. Une partie des échanges a d’ailleurs porté sur des questionnements : 

  • « Et vous, connaissez-vous les personnes pauvres qui vivent dans notre province? »;
  • « Saviez-vous que plusieurs d’entre elles travaillent? »; « Que ces personnes sont plus scolarisées qu’avant? »;
  • « Que ces personnes sont plus nombreuses à être immigrantes, femmes, ou chefs d’une famille monoparentale? ».

Une recherche-intervention engagée

Dans le cadre de leur cours d’intégration de fin d’études, Daryl Bédard, Rachel Jean, Kamille Leclair et Élizabeth Soucy, les étudiants en Sciences humaines qui ont organisé cette soirée-causerie ont voulu défaire les idées préconçues qui entourent la situation de pauvreté en traçant un portrait plus réaliste de la population touchée.

Mission accomplie, cette rencontre a été une réelle occasion de traiter des effets du problème de pauvreté et d’engager une discussion constructive autour des pistes de solutions envisageables. Les dons volontaires recueillis ont été remis à Centraide, afin de contribuer à faire du Québec un lieu sans pauvreté. Un engagement que partage le Cégep Limoilou en formant des citoyens responsables.

Thérèse Lafleur

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général


comments powered by Disqus

Partager cette page :