La saine alimentation : une question d’éducation

Équipes DIASH alimentation élèves du primaire Jessica Girard, Sophie Bourque, Noémie Harvey et Paméla Genest

L’importance de l’alimentation pour la santé, particulièrement chez les enfants, n’est plus à démontrer. Cependant, certains facteurs, dont le rythme effréné de la vie ou encore les conditions socioéconomiques de la famille, peuvent représenter des obstacles au maintien d’une saine nutrition. Voilà pourquoi plusieurs étudiants du Cégep Limoilou se sont intéressés à cette problématique dans le cadre de leur cours de Démarche d’intégration des acquis en sciences humaines (DIASH). Que ce soit par des activités éducatives ou des ateliers culinaires, les équipes ont tenté de fournir des outils aux enfants afin d’encourager chez eux la consommation d’aliments sains.

Déjeuner, plus qu’une habitude

Yesenia Espinosa, Alicia Morency-Lemelin, Emy Dufour et Vanessa Simard

Au Canada, un enfant sur cinq arrive à l’école sans avoir déjeuné chaque jour. Voyant ce nombre grandissant, le gouvernement canadien a instauré un outil statistique servant à mesurer le taux d’insécurité alimentaire. Plusieurs mesures ont été mises en place dans le but de mieux connaître cette problématique, et tenter de réduire ce taux. Notre équipe a élaboré une intervention dans le but de sensibiliser les enfants aux bienfaits et à l’importance d’une alimentation saine. Une chasse au trésor a été organisée afin de favoriser l’apprentissage des enfants sur ce phénomène, et ce, de manière éducative et stimulante.

La fiesta mexicaine!

Raphaël Baril, Pascal Vachon, Marianne Savard, Allyson Bernier et Marie-Ève Audy

C’est bien connu, pour des parents avec un emploi du temps chargé, il est beaucoup plus facile de recourir à la restauration rapide ou aux repas congelés que de préparer un bon repas santé. Toutefois, nourrir ses enfants de ces repas vite faits est très nocif pour leur santé et ne constitue pas l’alimentation équilibrée nécessaire à leur bon développement. Afin de sensibiliser les jeunes sur l’importance de bien se nourrir, les cinq étudiants ont organisé une présentation et un atelier culinaire à l’école Chabot et de l’Oasis. Le thème de l’activité, réalisée avec des élèves de quatrième année inscrits au service de garde de l’école, était la culture mexicaine. L’intervention a permis de donner des pistes aux jeunes pour être plus autonomes par rapport à leur alimentation, tout en leur faisant découvrir une nouvelle culture de même que les plaisirs et l’importance d’une alimentation saine.

Les marmitons gravissent les échelons: quand l’autonomie des enfants passe par l’apprivoisement de la cuisine

Barbara Forget-Poulin, Vanessa Gauthier et  Mathilde Lavallée

Considérant l’évolution des modèles socio-économiques et familiaux au Québec, les enfants sont appelés de plus en plus tôt à développer leur autonomie alimentaire et culinaire. Ainsi, lors de son intervention, le but de l’équipe était d’examiner les facteurs pouvant influencer les relations que les enfants entretiennent avec la cuisine. Les étudiantes ont réalisé une activité culinaire avec une dizaine de jeunes fréquentant l’organisme communautaire le Pignon Bleu, situé dans le quartier St-Sauveur à Québec. Elles se sont intéressées à l’influence du genre sur le rapport à la cuisine afin de vérifier s’il existait une certaine corrélation entre le sexe de l’enfant et ses habiletés et connaissances culinaires. L’intervention débutait donc par un questionnaire animé. Avec l’aide de l’équipe, les enfants devaient ensuite cuisiner un plat rapide et simple à préparer. Finalement, un court atelier de bricolage a permis aux enfants de décorer le livret de recettes distribué par les étudiantes.

Intervention dans une école primaire dans le but de sensibiliser les élèves sur l’importance de déjeuner

Alexandra Duclos, Marie-Odile Gagnon-Grenier et Anne-Sophie Godbout

C’est dans le but de sensibiliser les enfants à l’importance de déjeuner pour assurer un développement cognitif équilibré que les quatre étudiantes ont organisé une intervention à l’école Dominique-Savio. L’équipe a d’abord élaboré une activité qui devait amener les élèves à saisir l’importance du déjeuner. Puis, lors d’une deuxième rencontre, les étudiantes ont préparé le déjeuner pour les enfants, de façon à leur montrer un exemple concret de ce qui représente un bon repas.

Intervention dans un organisme de hockey-étude qui aide les familles qui n’ont pas les moyens d’inscrire leurs enfants dans un programme de hockey

Vanessa Vachon, Sofianne Bouchard-Verret, Olivier Dusablon et Jean-Christian Lavoie

L’équipe d’étudiants s’est intéressée à l’importance d’une alimentation saine durant les saisons d’entraînement pour bien performer et être en santé. Elle a choisi d’effectuer son intervention auprès des jeunes joueurs de hockey de troisième année de l’organisme Joé Juneau. Les étudiants se sont donc rendus à l’aréna Joé Juneau de Pont-Rouge lors d’une pratique de hockey avec l’objectif d’informer les jeunes et leurs entraîneurs sur les bienfaits d’une alimentation complète.  En plus d’assister l’entraîneur lors des parties, l’équipe, en collaboration avec les étudiants en technique de bureautique, a produit n dépliant afin d’aider les enfants et leur entourage à sélectionner leurs aliments. De plus, les étudiants ont publié un article à propos de la saine alimentation sur le site Internet de l’organisme, ce qui a permis une large diffusion de l’information.

Intervention auprès de classes de quatrième année du primaire dans le but de conscientiser les élèves sur les bénéfices d’une saine nutrition sur la santé physique et mentale

Léa Prévost, Élyse Jacques, Noémie Lacasse et Sarah-Ève Cayouette

Afin de conscientiser les enfants sur les bénéfices d’une saine nutrition, les étudiantes ont élaboré une activité interactive auprès des élèves de quatrième année de l’école Cap-Soleil et Saint- Pierre.  L’équipe a d’abord présenté un exposé sur le Guide alimentaire canadien pour informer les enfants à propos des quatre groupes alimentaires et des aliments à éviter. C’est ensuite par le biais d’un jeu interactif, où il fallait classer des aliments selon leur groupe, que la compréhension des enfants a été vérifiée. Finalement, l’atelier s’est terminé par la préparation d’une recette de salsa santé que les élèves ont pu déguster avec plaisir.

Intervention auprès de classes primaires dans le but de connaître leurs acquis en alimentation et de constater les différences selon le milieu

Jessica Girard, Sophie Bourque, Noémie Harvey et Paméla Genest

Les connaissances en alimentation chez les enfants varient-elles selon le milieu socioéconomique dans lequel ils évoluent? Voilà la question que se sont posée les quatre étudiantes. C’est à l’école primaire de la Grande-Hermine ainsi qu’à l’Externat Saint-Cœur-de-Marie qu’elles ont organisé leur intervention, qui visait à informer les élèves et comparer leurs habitudes alimentaires. Elles ont donc commencé par évaluer les connaissances des enfants avant de leur présenter des informations sur le Guide alimentaire canadien et la saine alimentation. Puis, des activités de classification des aliments ont été organisées pour favoriser l’intégration des nouvelles connaissances. L’atelier s’est clos avec la distribution de fruits et de fromage afin de donner aux enfants un bon exemple de collation santé. Un cahier d’activités leur a également été remis pour poursuivre leur apprentissage. 

Intervention auprès des élèves de sixième année dans le but de mesurer leurs connaissances sur la saine alimentation et de pouvoir leur expliquer les bienfaits d’une saine alimentation

Anne-Julie Lessard, Émilie Dubé, Maude Allard et Joanie Gauthier

Pour informer et sensibiliser les jeunes par rapport à l’importance d’une saine alimentation, l’équipe a organisé une intervention auprès des élèves de sixième année de l’école la Farandole. Leur atelier commençait par la distribution d’un questionnaire pour mesurer les connaissances des élèves. Ce prétest était suivi de la présentation d’informations et de trucs pour que les jeunes soient capables d’identifier les bons aliments et les quantités idéales à consommer. Lors d’une activité autour de la boîte à lunch, les élèves devaient mettre en pratique ce qu’ils avaient appris sur l’alimentation.  Les jeunes ont également reçu une brochure d’information sur la préparation de boîtes à lunch. Finalement, ils ont pu goûter une recette préparée par les étudiantes.

Par leurs interventions, les finissants en sciences humaines du Cégep Limoilou ont pu fournir des outils aux jeunes afin d’être mieux informés et plus autonomes sur le plan de l’alimentation. Après tout, l’adoption de saines habitudes de vie passe d’abord par l’éducation.  


Martine Dumais
Enseignante
Histoire
comments powered by Disqus