Profession : technicien réseau d’alimentation

Stéphane April

Après près de 20 ans sur le marché du travail, Stéphane April se rappelle encore d’excellents souvenirs de son passage en télécommunication au Cégep Limoilou. Le diplômé peut se vanter aujourd’hui de travailler dans un domaine qui le passionne et qui lui a offert de nombreuses opportunités au fil des années. Découvrez son impressionnant parcours professionnel dans ce témoignage!

« Je travaille chez Vidéotron depuis 19 ans maintenant! Ce sont eux qui m’ont donné ma chance à la sortie de mon diplôme d’études collégiales (DEC), et qui m’ont offert au fil du temps des mandats et des projets très intéressants. Présentement, j’occupe un poste de technicien réseau d’alimentation, ou technicien tête de ligne. À ce titre, mes tâches se divisent principalement en deux parties. Il y a une partie qu’on appelle « projet ». Les projets sont conçus par des ingénieurs et ce sont des techniciens comme moi qui les réalisent. Ce peut être, par exemple, d’installer des nouvelles technologies, d’améliorer les installations existantes ou d’ajouter de la capacité au réseau.  La deuxième partie se nomme « opération », et sert au maintien des équipements qui sont en fonction.  C’est durant ces opérations qu’on règle les pannes qui peuvent survenir n’importe quand sur le réseau, ce qui nous oblige à être de garde 24/7, et ce, à tour de rôle. Je crois d’ailleurs que pour être à l’aise dans ce type d’emploi, ça prend de la débrouillardise, de l’autonomie, un bon esprit d’analyse et un bon contrôle de soi, pour bien réfléchir durant une panne qui doit être la plus courte possible.

Ce que j’aime le plus dans mon travail, c’est vraiment la diversité des tâches et des mandats qu’on nous confie. Il n’y a jamais une journée pareille! J’aime également les découvertes et l’apprentissage des nouvelles technologies que m’offre mon poste, puisque c’est un domaine où il faut toujours être à la fine pointe de la technologie. J’ai également choisi les télécommunications pour les diverses possibilités de carrière.  Un technicien en télécommunication peut accomplir plusieurs tâches dans de nombreux domaines, comme en électronique, en informatique, en entretien de réseaux câblés ou hertziens, etc.  L’excellent taux de placement et les salaires très compétitifs avaient également influencé mon choix, que je n’ai jamais regretté!

Comme je le disais tout à l’heure, c’est Vidéotron qui m’a donné ma première expérience en terminant mes études. Après mon DEC, j’y ai fait un stage de deux semaines, puis ils m’ont engagé pour que je m’occupe seul du réseau informatique pour la région de Québec.  Deux ans plus tard, j’ai obtenu un poste de technicien sur la route durant six ou sept ans.  L’entreprise devant grandir et procéder à l’embauche de techniciens, j’ai ensuite obtenu un poste de formateur, où j’ai monté un programme de formation que j’ai offert et fait évoluer durant environ huit ans.  J’ai d’ailleurs formé près d’une centaine de techniciens qui, aujourd’hui, vont installer et réparer les services de Vidéotron chez des clients, ce qui me rend très fier. Mes nombreuses expériences m’ont ensuite permis d’accéder à mon poste actuel.

Mon passage au Cégep Limoilou a également contribué à ce que je me sente outiller dans mes tâches. Le DEC m’a donné une excellente base en électronique et en télécommunication, base qui m’a ensuite servi à me perfectionner en entreprise.  Le programme m’a aussi permis d’ouvrir et d’enrichir mon esprit d’analyse, ce qui m’est utile tous les jours dans mon travail. Sinon, ce que j’ai vraiment apprécié du programme, c’est d’abord l’équipement que possède le Cégep Limoilou.  On pouvait jouer et manipuler du matériel que l’on retrouve en entreprise, ce n’était pas juste des photos et des fiches techniques à consulter! Mais le plus important selon moi, ce sont les enseignants.  Ils sont vraiment passionnés et ils connaissent leur domaine.  Pendant mes cours, je sentais qu’ils savaient de quoi ils parlaient, car ils l’avaient expérimenté en milieu de travail. Une formation intéressante, pertinente, concrète et branchée sur les milieux de travail, c’est donc selon moi une formation gagnante! »

Catherine Dallaire

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général


comments powered by Disqus

Partager cette page :