La mécanique du bâtiment, une découverte décisive pour Sabrina Picard

Sabrina Picard au travail

Choisir de retourner aux études lorsque la passion pour un domaine nous habite, c’est enlevant! C’est ce qu’a vécu Sabrina Picard, actuellement étudiante en Technologie de la mécanique du bâtiment au campus de Charlesbourg. La jeune femme, auparavant éducatrice en garderie, a toujours été intéressée par le domaine de la construction. Mais comment a-t-elle fixé son choix de programme? Découvrez-le en parcourant ce texte!

« Avant d’entrer en mécanique du bâtiment, j’ai été éducatrice en garderie pendant cinq ans. Je voulais dès le début retourner aux études dans le domaine de la construction, mais je n’arrivais cependant pas à choisir quelle branche de la construction me conviendrait le mieux puisque je voulais tout apprendre, tout connaître! J’ai participé à plusieurs portes ouvertes, jusqu’à ce que je découvre le programme Technologie de la mécanique du bâtiment, lors d’une visite à Étudiant d’un jour au Cégep Limoilou. Pour moi, cette formation me permettait d’aborder toutes les branches de la construction parmi lesquelles je n’arrivais pas à choisir. Je me suis donc inscrite dès l’automne suivant! » raconte Sabrina.

La jeune femme n’a pas perdu de temps après son admission. Elle est aujourd’hui aux études en deuxième année tout en travaillant à temps partiel pour l’employeur l’ayant accueillie pour son premier stage en Alternance travail-études (ATE), à la fin de sa première année de formation. « Je travaille environ 15 à 20 heures par semaine pour Gabriel Miller inc., un entrepreneur général. Ma charge de travail est très variée, je suis à la fois estimatrice et chargée des appels de service pour de petits projets. Je m’occupe principalement des commandes de matériel, de la recherche d’équipements selon les besoins du client (j’appelle alors chez nos fournisseurs) et des estimations en plomberie, en chauffage et en électricité. Je participe également à l’organisation de projets et je fais l’envoi de soumissions aux clients, la lecture de plans, la planification de l’horaire des ouvriers, les dessins de fabrication, le contact avec les clients, la visite d’évaluation préestimation, les ouvertures de dossiers et divers suivi de projets », explique Sabrina. « Comme vous le voyez, mes tâches sont très variées, et c’est ce que j’aime dans ce domaine. Chaque jour, j’apprends de nouvelles choses. Je constate que pour se sentir à l’aise dans ce milieu, il faut être autonome, débrouillard, avoir une bonne facilité d’apprentissage, une bonne connaissance des équipements. Il faut aussi être organisé, entreprenant, ingénieux et polyvalent! »

Sabrina ne chôme pas non plus au Cégep, où elle s’implique dans l’activité Étudiant d’un jour. Elle est aussi présidente de la branche locale étudiante de l’American Society of Heating, Refrigerating and Air Conditioning Engineers (ASHRAE) : « Nous organisons avec eux des dîners-conférences, et en tant que membre, je peux aussi aller à des soupers-conférences pour réseauter et en apprendre plus sur les nouveautés dans le domaine. De plus, je donne un coup de main lors des soupers-conférences de l’American Society of Plumbing Engineers (ASPE) en servant les boissons, je peux alors rencontrer de nombreuses personnes œuvrant dans le milieu et en apprendre plus sur des sujets divers », précise la jeune femme.

Et en terminant, que dirait-elle à une personne s’intéressant à la mécanique du bâtiment? « Foncez! La mécanique du bâtiment, c’est tellement varié qu’il est difficile de ne pas y trouver son compte! En plus, les taux de placement sont excellents! »

Bonne chance pour la suite de ton parcours Sabrina!

Catherine Dallaire

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général


comments powered by Disqus

Partager cette page :