Les étudiants en génie mécanique conçoivent et produisent des équipements sur mesure

Les finissants en Techniques de génie mécanique du Cégep Limoilou ont présenté les prototypes qu’ils ont conçus et produits lors d’une exposition qui a eu lieu le 15 juin 2017, au campus de Québec. L’exposition des travaux de ces finissants était coordonnée par Jean Bouchard et Pierre Morin, des enseignants en génie mécanique. Parmi ces projets, certains seront utilisés au sein d’entreprises québécoises afin de faciliter et rendre plus sécuritaire le travail effectué dans ces firmes bien établies au Québec. Les visiteurs ont aussi visité les impressionnants laboratoires d’apprentissage.

Du dessin au prototype d’un système mécanique

Ces réalisations d’envergure résultent d’un travail et d’apprentissages de longue haleine. Dès la rentrée 2016, chaque finissant devait trouver un projet, une entreprise ayant un besoin mécanique. Pendant l’automne, l’étudiant a conçu le projet en intégrant tous les acquis de sa formation spécialisée. Il le présentait ensuite à son enseignant, qui validait le projet et apportait les corrections nécessaires.

Dans un deuxième temps, une fois la conception finalisée, le projet a été présenté, incluant les projections de coûts et d’échéancier. La conception de ces projets sur mesure a ensuite été mise en œuvre, soit un équipement répondant à des besoins ponctuels, mais ne nécessitant pas de production en série. Les équipes d’étudiants ont ensuite réalisé le processus allant de la planification, aux achats et à la production. Bref, les mêmes étapes de conception que s’ils étaient sur le marché du travail.

La production en série

Du côté de la spécialisation en Fabrication mécanique en Techniques de génie mécanique, quatre mécanismes ont été produits en 22 exemplaires : une meuleuse à pince de type « dremel », un moteur deux-temps, un canon miniature et une presse à mandrin. Chacune des pièces a été produite en série selon des dimensions fonctionnelles qui permettent l’interchangeabilité des pièces entre elles.

Sableuse à courroies

Jean-Christophe Comptois et Samuel Venable

La sableuse à courroies a été conçue pour répondre aux besoins d’une entreprise spécialisée dans la fabrication de courroies. Durant le procédé de fabrication de certaines de ces courroies, il est nécessaire de poncer la surface intérieure. Cette sableuse tente donc de faciliter cette étape, d’en augmenter la précision et de réduire le temps requis.

Assembleur pour cloche de verre

Serge-Antoine Côté, Patrick-Eugene Tagle et Léo Arsenault

Cet assembleur est le résultat du processus de conception d'une table d'assemblage pour des cloches de verre allant sur des vitrines d'exposition. Ici, une cloche de verre est le caisson de verre qu'il y a sur les vitrines tables. La table d'assemblage permet de maintenir les verres en place avec précision lors du collage des cloches. Cette table s'ajuste aux différentes tailles de cloches tout en demeurant ergonomique.

Rampe de lancement

Laurent Racine

Le projet est une rampe de lancement demandée par le Département de physique du Cégep Limoilou. Elle sert à lancer une bille à l’horizontale, à trois différentes distances, selon la terminaison installée.

Aspirateur marin

François Vachon, Antoine Rousseau et  Alexandre Lévesque

L’aspirateur marin a été conçu dans le but de contrôler la prolifération d’une plante envahissante dans le lac de Sainte-Aurélie. Il sera utilisé par une équipe constituée d’un plongeur et d’un opérateur qui s’affairent à dépolluer une étendue d’eau de plantes envahissantes.

Enrouleur de toile

Julien St-Jacques

L’enrouleur est en sous-traitance pour le projet aspirateur marin. Il enroule des toiles destinées à être déposées à la surface d'un lac afin d'empêcher la lumière de nourrir les algues. Ainsi, en empêchant la photosynthèse des algues, celles-ci meurent et flottent à la surface de l’eau. L’aspirateur marin vient alors aspirer ces algues mortes flottantes.

L’Électrathon

Le projet consistait à créer un véhicule électrique afin participer à un concours. Le client, Jean-René Rodrigue, a fait appel aux étudiants pour concevoir les différents systèmes de ce véhicule. Deux modèles ont été développés.

Modèle 1 : Charles Brassard, Billy Picard, Antoine Castonguay et Cédric Tessier-Drolet

Modèle 2 : Thomas Paris, Samuel Boucher, Tanya Gilbert et Samuel Guimond

Cégep Limoilou

Le Cégep Limoilou est un établissement d’enseignement supérieur d’avant-garde qui offre plus de 40 programmes et profils de formation dans des domaines très variés : arts, sciences humaines, sciences et technologies, industrie touristique, sciences de la santé et administration. Les valeurs affirmées dans notre projet éducatif, Le savoir, source de liberté, guident au quotidien le travail des 850 membres du personnel en vue de favoriser la réussite des 5 500 étudiantes et étudiants qui nous ont choisis pour réaliser leurs rêves.


comments powered by Disqus

Partager cette page :