L’apprentissage de l’allemand, de Limoilou à Toronto… et en Autriche!

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts pour Laurence Côté-Pitre depuis sa sortie du Cégep en mai 2012. Cette diplômée en Arts, lettres et communication, profil Langues, a parcouru un long chemin depuis, au sens figuré comme au sens propre! Apprenez-en plus sur ce parcours l’ayant mené du Cégep Limoilou à l’Université de Toronto, du diplôme d’études collégiales (DEC) au doctorat!

« À la sortie du secondaire, je me suis dirigée vers le profil Langues offert au Cégep Limoilou pour élargir mes horizons culturels et linguistiques (mission accomplie!). Ce programme représentait pour moi une suite logique puisque j’avais toujours eu un grand intérêt pour les langues en général, l’histoire, les voyages, les différentes cultures et les gens. Mon passage au Cégep Limoilou m’a permis de profiter d’une transition en douceur vers la vie universitaire qui m’attendait ensuite. Le profil Langues a quant à lui contribué à piquer ma curiosité et m’a grandement aidé à déterminer quels étaient mes intérêts spécifiques et à faire un choix éclairé pour la suite. L’atmosphère de camaraderie et de communauté ainsi que les liens tissés avec mes collègues et mes enseignants au Cégep ont été pour moi d’une grande aide, pour ma réussite scolaire, mais aussi parce qu’ils m’ont accompagné dans mes découvertes personnelles et académiques. J’en garde de très beaux souvenirs!

Je termine actuellement ma maîtrise en littérature allemande (Germanic Languages and Literatures) à l’Université de Toronto, après avoir obtenu mon diplôme, en juin 2016, du baccalauréat (BAC) en arts de l’Université de Toronto avec une majeure en Études allemandes (German Studies) et une majeure en Études européennes (European Studies). Dans le cadre de mon BAC, j’ai d’ailleurs eu la chance d’aller étudier à la Karl-Franzens Universität à Graz, en Autriche, pendant un an dans le cadre d’un programme d’échange (Joint Study Programme). Une longue route se dessine encore devant moi, puisque je commencerai en septembre prochain, un doctorat en allemand (German Literature Culture and Theory, Université de Toronto).

La principale raison qui a motivé mon choix pour ce domaine d’études universitaires a été la latitude et la grande variété offertes par de tels programmes. Tout en ayant décidé de me concentrer sur la littérature, j’ai aussi pu prendre part à un vaste éventail de cours, notamment en philosophie, en cinéma, en anthropologie et en histoire. Lors de la dernière année, j’ai aussi pu vivre ma première expérience d’enseignement en tant que chargée de cours (course instructor) en allemand à l’Université de Toronto, expérience qui m’a fait grandir et que je considère comme une très grande chance.

Je me rends compte un peu plus chaque jour que les langues étrangères peuvent jouer un rôle central dans nos vies. Parler plusieurs langues ouvre de nombreuses portes qui resteraient autrement closes. Que ce soit en termes de perspectives d’emploi ou pour vivre des expériences personnelles et culturelles, les langues construisent des ponts entre nous et les autres, et permettent des interactions plus riches ainsi qu’une compréhension linguistique et culturelle privilégiée. Mes deux années en Langues au Cégep Limoilou m’ont permis non seulement de m’ouvrir sur le monde et de me préparer pour mes expériences subséquentes notamment à Toronto et en Autriche, mais m’ont aussi apporté une nouvelle perspective culturelle et linguistique sur notre communauté.

En bref, ce que je retiens de toutes ces expériences, et que j’aimerais transmettre à tous les étudiants passés, présents et futurs du Cégep Limoilou, c’est qu’à force de travailler et de persévérer, on peut faire de grandes choses. Après tout, le monde nous appartient! »

Catherine Dallaire

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général


comments powered by Disqus

Partager cette page :