Projets Monde 2015-2016 : le Bureau international poursuit son recrutement!

Tu es intéressé à participer à un des Projets Monde offert par le Bureau international, mais la date limite pour remettre ta candidature est passée ? C’est ton jour de chance! Le Bureau international poursuit son recrutement pour les Projets Monde en Allemagne, en Chine, en Corse, en Écosse, en France, au Pérou et en Italie. Fais vite, il reste encore quelques places. Pour souligner cette opportunité, nous te présentons 5 bonnes raisons de t’engager dans un de ces nombreux projets.

1 : Voyager, c’est en apprendre sur soi

Lorsqu’on décide de se lancer dans un projet à l’international, on est régulièrement confronté à des situations qui nous sont peu habituelles. Elles nous sortent d’une manière ou d’une autre de notre zone de confort et nous forcent à repousser nos limites. Ainsi, ce qui auparavant semblait insurmontable devient rapidement un défi à la hauteur de nos capacités. On apprend à ne plus douter de soi et à faire confiance à son corps et à sa tête.

Dans le cas de la Corse, c’est clairement tes limites physiques qui seront repoussées. S’inscrire à ce projet, c’est se donner un défi à long terme : améliorer sa condition physique pour finalement parcourir l’un des parcours proposés par le GR20. Tu réaliseras lors de ce voyage que ton corps est doué d’une robustesse, d’une force et d’une souplesse presque incroyables! On pourrait aussi dire que le projet en Corse t’enseignera à te faire confiance, dans la mesure où tu réaliseras de quoi tu es capable. Tu verras que tu arriveras à ce même constat si tu t'investis dans un projet comme celui du Pérou ou de la Chine. Les différences culturelles auxquelles tu seras confronté te feront vivre des expériences hors de l’ordinaire, te faisant bientôt réaliser de quoi tu es véritablement capable. Ton niveau de mandarin est plutôt nul? Peu importe. Tu réaliseras bientôt que tu es doué d’une créativité capable de te sortir des plus loufoques situations langagières. À la suite de ces voyages, tu verras que tes peurs ne sont pas insurmontables et que tes objectifs sont à ta portée.

2 : Voyager, c’est en apprendre sur le monde

S’investir dans un Projet Monde au Cégep Limoilou c’est non seulement en apprendre sur soi, c’est aussi en apprendre sur les autres cultures. Avant le départ, tu seras fortement invité à lire et à t’informer sur ta prochaine destination. C’est dans cette perspective que le Bureau international prépare chaque année une fiche d’information étoffée sur chacun des projets proposés. Considère toutefois que c’est une fois sur place que tu en apprendras le plus.

Tous les projets proposés actuellement au Bureau international mettent de l’avant cet enrichissement culturel : ils se veulent des manières indirectes et très interactives d’en apprendre sur l’histoire, les arts et les habitudes culturelles de ces autres pays. Ajoutons que certains projets comme celui du Pérou se trouvent également une excellente manière de se renseigner sur les différents enjeux planétaires. Les activités prédépart t’obligent à faire de la recherche, à bien saisir ce qui se passe ailleurs et te rendent possiblement beaucoup plus informé et engagé.

3 : Voyager, c’est s’ouvrir aux autres

Tu verras qu’à force t’informer au sujet de ta destination, tu en apprendras aussi énormément sur ses habitants. Tu seras amené à mieux les comprendre et éventuellement à développer une plus grande tolérance à l’égard de la différence. C’est d’autant plus vrai pour les projets au Pérou, en Allemagne et en Italie qui t’obligeront à vivre durant une grande partie du séjour dans une famille d’accueil. Ainsi, en plus de fréquenter des gens de nationalités diverses, tu seras amené à partager leur quotidien et potentiellement, à essayer de communiquer dans la langue locale!

S’ouvrir aux autres, c’est établir des liens avec des gens qui te ressemblent un peu, beaucoup, voire énormément. Cela s’applique d’ailleurs à tes camarades de voyage! Tu rencontreras sans doute avant de partir des gens que tu n’aurais jamais eu la chance de côtoyer autrement. Tu auras par ailleurs la chance de tisser des liens bien différents qu’avec tes camarades de classe : après tout, vivre ensemble dans un autre pays crée nécessairement des liens spéciaux!

4 : Voyager, c’est acquérir des compétences pour le futur

Que ce soit pour afficher dans ton Curriculum Vitae ou simplement pour le plaisir de développer des nouvelles aptitudes, voyager demeure une des meilleures façons d’acquérir un éventail de compétences diversifiées. En t’inscrivant au Projet Monde en Allemagne, en Chine, au Pérou ou encore en Écosse, tu t’assures de développer de nouvelles habiletés langagières, ce qui est toujours grandement apprécié par les futurs employeurs.

Plus encore, en t’inscrivant au Projet Monde en France ou en Écosse, tu découvriras des outils, des techniques et des concepts propres à ton domaine! Tu seras par conséquent déjà à l’affût de ce qui se fait à travers le monde dans ton champ d’expertise. Qui sait, peut-être que cela pourrait t’inspirer à innover à ton tour…

5 : Voyager, c’est sortir de son quotidien

S’impliquer dans un Projet Monde, c’est être confronté à un ensemble de nouvelles situations et d’éléments qui te sont étrangers. Pour plusieurs, c’est l’occasion rêvée de sortir du quotidien et de se détendre un peu du stress que peuvent facilement engendrer les études ou encore le travail. Comme tous les Projets Monde sont agrémentés de quelques activités touristiques, tu as la certitude d’avoir la chance de t’évader.

Partir pour l’une des destinations proposées par le Bureau international, c’est aussi une occasion de sortir du confort de la routine. C’est un bon moment pour faire le point sur tes habitudes, ton train de vie, voire tes envies et tes valeurs.

Voyager, que du bon!

Comme tu viens de le voir, t’engager dans un des Projets Monde du Bureau international, c’est un investissement gagnant. Tu en sortiras grandi, détendu et plus qualifié. Dans l’éventualité où tu hésites encore à participer à un Projet Monde pour des raisons financières, sache qu’il y a une équipe au Bureau international pour t’accompagner dans ta compagne de financement individuelle ou collective. En cas de doute, n’hésite pas à contacter le Bureau international par MIO ou à venir nous voir directement (campus de Québec, local 1441 et campus de Charlesbourg, local 1107). Tu verras, tu seras bien accompagné et conseillé.

En espérant bientôt te compter parmi nos futurs candidats!


Roxanne Ruiz
Stagiaire en Anthropologie
Bureau international
comments powered by Disqus