Le Cégep Limoilou première classe Confucius au pays

Un groupe de dignitaires

Dans l’ordre habituel : Monsieur Richard Filion, directeur général du Collège Dawson; Monsieur Patrick Lemaire, diplômé du Cégep Limoilou ayant vécu un séjour en Chine durant son DEC qui influence encore son parcours; Madame Agnès Maltais, ministre Responsable de la région de la Capitale-Nationale et députée de Taschereau; Madame Meng Rong, coordonnatrice et directrice de l’Institut Confucius au Québec et Monsieur Louis Grou, directeur général du Cégep Limoilou - Photo : Éric Gagné

Le Cégep Limoilou devient la première Classe Confucius pour l’Est-du-Québec. Il se joint ainsi à un réseau qui compte 358 Instituts Confucius et 500 Classes Confucius répartis dans 105 pays à travers le monde. Une entente gagnante, d’abord pour les étudiants qui pourront développer une meilleure compréhension de la Chine, puissance mondiale. Une entente dont pourraient aussi bénéficier éventuellement les entreprises et la population de la région et qui s’inscrit dans la foulée du virage international entrepris au Cégep Limoilou.

Les avantages de la Classe Confucius

Parmi les services déployés avec la Classe Confucius, plusieurs prennent racine dans une volonté bien établie au Cégep Limoilou de s’ouvrir à la réalité chinoise. Depuis 2005 déjà, le Collège offre un cours d’initiation au mandarin à l’intention des étudiants inscrits en Arts et lettres, profil Langues et au double DEC Sciences humaines et Langues. L’accès aux cours de mandarin sera désormais élargi à l’ensemble des étudiants qui pourront également profiter de cours de calligraphie. L’établissement accueille aussi depuis l’automne dernier une représentante chinoise, Shiqin Song (Sophie), une référence pour l’intégration d’activités en lien avec la culture en ses murs. Ainsi, les célébrations du Nouvel An chinois s’inscriront au calendrier institutionnel!

À l’éventail de possibilités, s’ajoutent les séjours et les stages pour les étudiants ayant un intérêt pour la Chine. Déjà, une quinzaine d’étudiants s’envoleront vers l’Université normale de Beijing en 2013 pour un camp d’été de deux semaines « Passerelle vers le chinois », incluant un volet de formation et un volet de visites culturelles. À l’exception de leur billet d’avion et de leurs dépenses personnelles, tous les frais seront couverts.

Dans une perspective à plus long terme, les enseignants pourraient également bénéficier de courts stages ou de perfectionnement en Chine dans certains domaines, que l’on pense au tourisme, au génie électrique ou aux sciences humaines, par exemple.

Avec la Classe Confucius favorisant les échanges avec la Chine, le Cégep Limoilou répond aux attentes des étudiants puisqu’elle bonifie son offre d’activités internationales, et ce, à faibles coûts pour les étudiants. L’accessibilité des activités pour tous les étudiants quelle que soit leur situation financière demeure une valeur institutionnelle et est toujours considérée dans le développement de nouveaux projets, précise Louis Grou, directeur général. De plus, un sondage réalisé auprès de l’ensemble des 5 261 étudiants à l’hiver 2012 confirmait que 2 577 d’entre eux ont un intérêt à vivre un séjour à l’étranger dans le cadre de leurs études au Cégep.

Toujours ancré dans son milieu

Soucieux d’assurer une présence active dans la région et de travailler avec les agents de développement du milieu, le Cégep a pour projet de faire rayonner la Classe Confucius à l’extérieur de ses murs. La Direction du service aux entreprises et de la formation continue projette d’offrir, d’ici quelques années, des cours de mandarin pour la population et des cours de relations d’affaires avec la Chine pour les entreprises. Des activités de loisirs telles que la danse et les arts martiaux pourraient également être offertes à la population.

L’Institut Confucius au Québec

L’Institut Confucius au Québec résulte d’un partenariat entre le Collège Dawson, l’Université de Sherbrooke et l’Université normale de Beijing. En adhérant au statut de Classe Confucius, le Cégep Limoilou devient une antenne du Collège Dawson pour l’Est-du-Québec. Il deviendra ainsi une référence pour les étudiants qui souhaitent apprendre la langue et comprendre la culture chinoise, porte d’entrée aux échanges avec le pays, et éventuellement, pour les entreprises et la population en général.

comments powered by Disqus