Les îlots de tri mieux adaptés aux besoins grâce au Fonds Éco IGA

Logo Fond Éco IGA

Grâce au Fonds Éco IGA, le Cégep Limoilou envoie dorénavant un message encore plus clair pour mieux récupérer les contenants et les fibres auprès de ses usagers. En effet, le Fonds Éco IGA a accordé 10 000 $ pour rajeunir des îlots de récupération dans les corridors du campus de Québec. À la demande du comité environnement, ces nouveaux îlots de tri transmettent un message plus significatif en lien avec le Plan de gestion des matières résiduelles du Cégep.

« Depuis plus de dix ans, la récupération est possible au Cégep Limoilou. Toutefois, une refonte du Plan de gestion des matières résiduelles s’imposait. De plus, au printemps 2014, la Ville de Québec offrait la collecte des matières récupérables gratuitement aux I.C.I. Une opportunité pour nous. » explique Sylvain Boisjoly, régisseur du Service de l’entretien ménager et membre du comité d’action et de concertation en environnement (CACE) du Cégep Limoilou.

Le responsable du CACE, François Godbout, coordonnateur à la Direction des affaires étudiantes et communautaires, précise que « Dans la foulée de la politique du gouvernement du Québec, le Collège devait augmenter la récupération des matières résiduelles. Par exemple, au campus de Québec, c’est cinq tonnes de contenants de plastiques et de multicouches par année! ».

De leur côté, les marchands IGA sont ravis de l’impact positif qu’aura ce projet dans la communauté collégiale. « Grâce à la collaboration du Fonds Éco IGA, nous sommes très fiers de pouvoir contribuer à la réalisation de projets environnementaux d’envergure dans notre municipalité. Cette initiative permettra à la collectivité de participer concrètement à la préservation de notre environnement » a déclaré le propriétaire du IGA de Limoilou, Pierre Jobidon, lors de sa visite au Cégep Limoilou.

À propos du Fonds Éco IGA

Le Fonds Éco IGA a été fondé en 2008 par les marchands IGA du Québec qui y verseront cette année leur 7e million $. Il est géré par l’organisme Jour de la Terre Québec qui se veut un levier de développement durable pour les collectivités québécoises. Il sert à financer des projets qui répondent concrètement aux réalités du milieu et qui visent la protection, la conservation et la valorisation de l’environnement de façon durable. Depuis sa création, le Fonds Éco IGA a permis de distribuer 49 215 barils récupérateurs d’eau de pluie et de financer plus de 900 projets dans toutes les régions du Québec. 

Source

Thérèse Lafleur

Conseillère en communication

Direction des communications et secrétariat général

comments powered by Disqus

Partager cette page :