Note de passage haussée à 70 % au Cégep Limoilou, une initiative à contre-courant

Le Cégep Limoilou tient à rappeler qu’il faut être prudent en cette journée du 1er avril. Certaines rumeurs circulent à l’effet que des blagues pourraient foisonner au Cégep aujourd’hui. 

Québec, le 1er avril 2015 - Dès 2015-2016, le seuil de réussite de 70 % sera exigé pour obtenir un diplôme dans un des programmes préuniversitaires du Cégep Limoilou. C’est dans la foulée de l’accroissement des exigences envisagées par le gouvernement actuel pour accéder au baccalauréat en enseignement que le Cégep Limoilou a décidé d’agir en amont.

« Nous croyons que cet objectif ambitieux augmentera la valeur du diplôme. Pour certains, avoir une moyenne élevée est courant. Pour d’autres, obtenir 70 % les mènera à frayer avec le dépassement, la persévérance et la réussite. La communauté collégiale du Cégep Limoilou est consciente que le passage de 60 % à 70 % peut laisser un goût amer et la note peut être salée tant pour le Cégep que pour les étudiants » affirme avec conviction Louis Grou, directeur général du Cégep Limoilou.

L’aide à la réussite

Le Centre d’aide à la réussite (CAR) verra sûrement son flot de visiteurs augmenter. Le CAR sera la bouée de sauvetage des étudiants qui peinent à sortir des eaux troubles de certaines matières. À travers de nouvelles mesures de soutien, enseignants et professionnels feront un suivi personnalisé qui servira de tremplin à ces collégiens. Le projet Détermination, obligation, rigueur et études (DORÉ) sera un réservoir de motivation. De l’aide en ligne sera aussi disponible. La Fondation du Cégep Limoilou contribuera au soutien financier via son programme Naviguer entre obligations et études (NOÉ) en permettant aux étudiants dans le besoin de garder la tête hors de l’eau.

Un effet d’entraînement

Le seuil de passage actuel n’incite pas suffisamment les jeunes à prioriser leurs études dans un univers où, un peu comme des pieuvres, ils naviguent entre études, travail et loisirs. Les étudiants qui réussiront mieux pourraient fournir l’émulation nécessaire à la mobilisation des autres pour éviter qu’ils ne coulent leurs cours.

Chantal Arbour

Directrice des études

Une initiative appuyée par les étudiants – VOX POP

« Au premier abord, l’intention du Collège nous a fait l’effet d’une arête en travers de la gorge. Mais la consultation de nos membres au préuniversitaire nous permet maintenant de dire que ce n’est pas la mer à boire », commente Roxanne Lachance, coordonnatrice de l’Association générale des étudiantes et des étudiants du Cégep Limoilou (AGEECL).

Dans le contexte de la baisse démographique actuelle, ce choix à contre-courant pourrait appâter plus d’élèves du secondaire dans les programmes préuniversitaires du Collège, tout en motivant les étudiants à s’engager sérieusement à migrer avec succès vers l’université de leur choix. Bien que les étudiants potentiels ne soient pas en voie d’extinction, c’est à cette  espèce rare que le Cégep Limoilou lance cette ligne à l’eau.


Poisson D'avril
Joueur de tours professionnel
Département des plaisanteries
comments powered by Disqus