Nouvelles coupures budgétaires dans le réseau des collèges

À tous les membres du personnel,

Mercredi dernier, j’ai assisté à une rencontre de la Fédération des cégeps à laquelle participaient les 48 directrices générales et les directeurs généraux du réseau des collèges. Nous avons notamment appris qu’une nouvelle compression budgétaire récurrente de plus de 19 millions (454 000 $ pour Limoilou) sera imposée aux collèges au cours de la présente année financière par le Ministère.

Dès le lendemain, en conférence de presse, la Fédération des cégeps et les directeurs généraux ont dénoncé ces nouvelles coupures qui s'ajoutent aux cinq compressions subies par les cégeps au cours des quatre dernières années, pour un total de 109 millions. Aux journalistes présents, le président de la Fédération des cégeps, M. Jean Beauchesne, a indiqué que les services donnés aux étudiants sont désormais en péril et que, comme éducateurs, c'est une réalité que les collèges ne peuvent accepter. « Non seulement les cégeps viennent tout juste de revoir leur cadre financier pour absorber les dernières coupures imposées le 4 juin dernier, mais ce sont d'abord les étudiants les plus vulnérables qui subiront les conséquences de cette nouvelle compression, alors que le Québec n'a vraiment pas les moyens de perdre un seul diplômé », a également dénoncé M. Beauchesne. 

La Fédération des cégeps a également rappelé que les collèges sont presque entièrement financés par le gouvernement et que la plus grande part de leur budget est consacrée à la masse salariale incompressible du personnel enseignant. Aucuns droits de scolarité ne sont exigés dans les cégeps, qui n'ont pas non plus de pouvoir de taxation pour augmenter leurs revenus.

Après la conférence de presse, j’ai trouvé important de répondre aux questions des journalistes concernant la situation à Limoilou, à la fois pour dénoncer les coupures et pour défendre les services rendus aux étudiants.

Il faut dès maintenant bien informer la population à l’effet que ces choix budgétaires viendront affecter les services aux étudiants et nuire à leur réussite. Nous sommes conscients de l’état des finances publiques, nous avons largement contribué à la réduction des dépenses au cours des dernières années. Nous ne pouvons plus comprimer davantage et espérons que le message sera entendu par le ministère.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter le communiqué de presse de la Fédération des cégeps à l’adresse sur son site Internet.


Louis Grou
Directeur général
Direction générale
(Secrétaire: Suzanne Vachon, poste 6850)
comments powered by Disqus