Volonté de guimauve?

Guimauves

À quelques pas de la semaine sans cours ni évaluation, l'équipe du Centre d'aide à la réussite s'intéresse à un ennemi de taille lorsqu’il est question de réussite : la procrastination! Avez-vous développé cet art de remettre à plus tard ce qui pourrait (ou devrait) être fait maintenant? D’après un dossier paru dans la revue « Nouveau projet», il semble qu’une large majorité de personnes s'y prêtent à l'occasion (95 %). Pour 20 % d'entre elles, le problème serait chronique, ce qui représente un lecteur de ce texte sur cinq.

Cette fâcheuse manie de faire passer tous les petits plaisirs ou autres échappatoires avant les tâches plus importantes, moins agréables, est vue par certains auteurs comme une forme d’autosabotage.  En ne s’attaquant pas à la tâche, on repousse nos objectifs et on fragilise nos projets à moyen et à long terme. On porte atteinte à notre « soi futur ».

Selon Jocelyn Maclure, auteur du dossier, il faut retarder le plaisir pour obtenir des résultats. Il cite la célèbre étude sur la gratification repoussée : l’enfant est incapable de résister à la guimauve, même lorsqu’il sait qu’il pourra en avoir une de plus en attendant quelques minutes. 

Notre réussite, c’est plus que de la guimauve! Alors, comment combattre l’ennemi?

Lire la suite demain…


Caroline Villeneuve
Coordonnatrice Profweb
Profweb
(Secrétaire: Nancy Anctil, poste 3540)
comments powered by Disqus