Les suggestions de Pascal, lecteur en série : Maus d'Art Spiegelman

Pascal Riverin

Pascal Riverin, conseiller pédagogique à la valorisation de la langue

L'équipe des bibliothèques a proposé un défi de lecture à Pascal Riverin, conseiller pédagogique à la valorisation de la langue. Au cours de l'année scolaire 2016-2017, Pascal devra lire 8 livres qu'il présentera tour à tour.

Le défi fut accepté!

Une fois par mois, et ce jusqu'au mois de mai, les commentaires de lecture de Pascal seront publiés sur différentes plateformes et réseaux sociaux. Vous aurez ainsi le loisir de suivre la progression de son défi et, pourquoi pas, lui faire parvenir vos commentaires et vos encouragements.

Consultez la page Facebook des bibliothèques pour ne rien manquer. Rendez-vous dans l'une ou l'autre des bibliothèques du Cégep (campus de Québec ou campus de Charlesbourg) pour emprunter les suggestions de lecture de Pascal.

Pascal présente Maus – Art Spiegelman

Maus

Maus est une traduction d’une bande dessinée élaborée dans les années 1970-80 par Art Spiegelman, un Américain d’origine polonaise. Cet ouvrage aborde le sujet délicat de la situation des personnes juives lors de la Seconde Guerre mondiale. On y lit deux histoires en parallèle : celle de Spiegelman lui-même, qui interroge son père vieillissant au sujet de son expérience de l’Holocauste, et celle de Vladek (son père) et d’Anja (sa mère) au sein de la Pologne envahie par les nazis. Le livre est composé de deux parties : la première expose comment la situation s’est graduellement dégradée pour Vladek et Anja, jusqu’à leur capture par les nazis; la seconde traite de leur expérience à travers les camps de concentration.

La lecture de cette bande dessinée n’est pas facile en raison des thèmes abordés – les planches sont plutôt explicites et on traite concrètement de ces tristes réalités –, mais l’écriture est assez simple et permet de prendre le temps d’apprécier les illustrations, qui servent bien le propos. Elles sont en noir et blanc, ce qui crée une ambiance plutôt triste, et le fait que les personnages soient représentés par des animaux ne laisse pas indifférent. La langue est travaillée de sorte que le lecteur sera capable de distinguer certains accents et de comprendre qu’un protagoniste parle dans sa langue seconde, ce qui rend la lecture plus rythmée.

En somme, il s’agit d’un ouvrage qu’on lit sérieusement, pour apprendre et pour ressentir des émotions intenses : cela ne peut se faire dans n’importe quel état d’esprit.

Bibliothèques


comments powered by Disqus

Partager cette page :