Les suggestions de Pascal, lecteur en série : Pascal présente L’intérêt de l’enfant d'Ian McEwan

Bibliothèques

Pascal Riverin

Pascal Riverin, conseiller pédagogique à la valorisation de la langue

L'équipe des bibliothèques a proposé un défi de lecture à Pascal Riverin, conseiller pédagogique à la valorisation de la langue. Au cours de l'année scolaire 2016-2017, Pascal devra lire 8 livres qu'il présentera tour à tour.

Le défi fut accepté!

Une fois par mois, et ce jusqu'au mois de mai, les commentaires de lecture de Pascal seront publiés sur différentes plateformes et réseaux sociaux. Vous aurez ainsi le loisir de suivre la progression de son défi et, pourquoi pas, lui faire parvenir vos commentaires et vos encouragements.

Consultez la page Facebook des bibliothèques pour ne rien manquer. Rendez-vous dans l'une ou l'autre des bibliothèques du Cégep (campus de Québec ou campus de Charlesbourg) pour emprunter les suggestions de lecture de Pascal.

Pascal présente L’intérêt de l’enfant d'Ian McEwan

Ian McEwan L'intérêt de l'enfant

L’intérêt de l’enfant, traduction d’un roman de l’auteur britannique Ian McEwan publié en 2014, aborde avec délicatesse un sujet traité cet automne dans l’actualité : le refus d’un Témoin de Jéhovah de recevoir des transfusions sanguines. Fiona Maye, juge à la cour familiale de Londres, est un personnage riche et complexe de ce récit. Jonglant avec la rationalité nécessaire à sa profession et des relations interpersonnelles difficiles, elle aura à se prononcer sur la demande d’un hôpital de transfuser le jeune Adam Henry contre sa volonté et celle de ses parents. Après avoir entendu les requêtes des deux parties, la juge décidera d’aller elle-même à la rencontre de l’adolescent, qui est à trois mois d’avoir 18 ans, l’âge légal où sa position ne pourrait être contestée devant le tribunal. Cette rencontre avec Adam s’avèrera bouleversante, pour elle et pour lui.

« L’idée l’effleura que ce jeune garçon intellectuellement précoce s’ennuyait, tout simplement, par manque de stimulations, et qu’en menaçant sa propre vie, il avait mis en branle un drame fascinant dans chaque scène duquel il jouait le premier rôle, et qui faisait défiler à son chevet des adultes aussi importants qu’importuns. Si tel était le cas, elle ne l’en aimait que plus. La maladie n’étouffait pas sa vitalité. » (p. 118).

J’ai lu ce roman en trois soirs, et, chaque fois, j’ai eu de la difficulté à m’arrêter : on a vraiment l’impression de se plonger, voire de se projeter, dans la vie mouvementée de cette illustre magistrate. Roman truffé de références tant culturelles que judiciaires, le lecteur y appréciera les liens avec la musique, les descriptions des lieux et, surtout, les nombreuses allusions aux dilemmes légaux et à la complexité des affaires judiciaires. Il s’agit d’un récit brillamment ficelé avec des variantes pertinentes dans le rythme et une profondeur émotive bien dosée. 

Bibliothèques


comments powered by Disqus

Partager cette page :